Covid-19 : la Russie n’envisage pas de nouveau confinement, fait savoir le Kremlin

Le porte-parole du Kremlin fait savoir ce 21 octobre que la Russie n’avait pas l’intention de confiner de nouveau le pays. Vladimir Poutine a lui déclaré que l’objectif de Moscou était d’«augmenter la production de vaccins» pour juguler la pandémie.

Le gouvernement russe n’a pas l’intention d’introduire un autre confinement face à l’augmentation des cas de Covid-19, a déclaré ce 21 octobre le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par Tass lors d’un point presse.

Il a souligné que malgré la mauvaise dynamique de l’épidémie, la situation actuelle était différente de ce qui s’était passé au printemps 2020. Le responsable du Kremlin a d’ailleurs assuré que le système de santé avait été renforcé pour faire face à la pandémie. «A l’heure actuelle, nos efforts ont porté leurs fruits. Le système est prêt à résister à la pression que l’épidémie exerce sur lui», a-t-il dit.

Interrogé sur ce qui peut freiner la propagation du virus, sinon un autre confinement, Dmitri Peskov a expliqué que «cela dépendait des précautions, des mesures d’hygiène, de certaines décisions des responsables régionaux». «Vous pouvez voir que dans différentes régions, le gouvernement prend différentes décisions, sur la base d’un mandat spécial Covid-19 qu’il a reçu au printemps. Donc, ce système fonctionne et aide […] à aborder ce danger de manière plus flexible», a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine souhaite augmenter la production de vaccins

Lors d’une rencontre avec les membres du conseil d’administration de l’Union russe des industriels et entrepreneurs, qui s’est déroulée ce même jour en vidéoconférence, Vladimir Poutine a délivré un message d’espoir, constatant que «des médicaments ont vu le jour [et qu’] actuellement, des vaccins apparaiss[ai]ent». «Nous avons aujourd’hui pour tâche principale de créer des capacités de production afin d’augmenter la production de vaccins», a-t-il garanti, en rappelant que «ces capacités devraient être créées pour vacciner, en premier lieu, les citoyens russes».

On peut simplement vendre nos vaccins, mais il vaudrait mieux […] laisser nos partenaires créer les capacités de production nécessaires dans leurs pays

Vladimir Poutine n’exclut toutefois pas une exportation des vaccins, si ceux produits par la Russie étaient demandés par d’autres pays : «Quant aux exportations, c’est une tâche importante. Bien entendu, on peut simplement vendre nos vaccins, mais il vaudrait mieux […] laisser nos partenaires créer les capacités de production nécessaires dans leurs pays, et nous y organiserons la production de nos vaccins avec leurs capacités de production.»

Le président russe a en outre noté que, dans les conditions actuelles, une attention particulière était accordée aux mesures prises pour atténuer les conséquences notamment économiques liées à la pandémie.

Source à l’adresse RT France