Une vente des Hospices sous le signe de la Covid

Une vente des Hospices sous le signe de la Covid

Vente Hospices Beaune

La vente des vins des Hospices de Beaune aura bien lieu, le 15 novembre. Dans le respect des mesures sanitaires et sans les festivités qui accompagnent habituellement cet événement.

Les discussions avec la préfecture ont finalement abouti : la 160e vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune aura bien lieu cette année, le dimanche 15 novembre, sous l’égide de Christie’s. L’événement était sur la sellette, en cette période de confinement, mais le maire de Beaune a fait valoir des arguments qui ont fini par convaincre l’État. D’abord la voilure est sérieusement réduite : il ne subsistera en réalité que la vente, l’ensemble des festivités habituellement organisées en marge de l’événement a été annulé – ni spectacles de rue, ni salon des vins au palais des congrès, ni semi-marathon. Confinement oblige, les bars et les restaurants de la ville sont de toute façon fermés. Ensuite, les organisateurs s’engagent naturellement à faire respecter drastiquement les mesures sanitaires, dans une grande halle dont la capacité a été réduite à 250 personnes maximum, la salle des pôvres restant fermée – il faut rappeler que beaucoup d’ordres sont, depuis de nombreuses années, passés par internet. Enfin, l’argument massue a probablement été financier : les recettes de la vente aux enchères alimentent directement les caisses de l’hôpital de Beaune, l’un des seuls en France dont le budget d’investissement est entièrement autofinancé et ce grâce à son domaine viticole – l’an dernier, la vente avait rapporté 12,3 millions d’euros.

Une pièce de charité d’exception

Un ultime argument a peut-être fini par décider le préfet, avec lequel Alain Suguenot reconnaît avoir mené « un échange constructif ». La pièce de charité de cette édition 2020 sera vendue au profit de la Fédération des hospitaliers de France (FHF) et du Comité de gestion des œuvres sociales des établissements hospitaliers publics (CGOS) – une manière de « remercier » les agents hospitaliers en première ligne face à l’épidémie de Covid. Cette pièce sera un Clos de la Roche grand cru, climat Les Froichots, où la régisseuse du domaine des Hospices Ludivine Griveau a soigneusement sélectionné les pieds pour constituer une cuvée d’exception. Autre particularité de cette « pièce des présidents » : elle sera élevée dans un fût fabriqué avec du bois des grands chênes du domaine national de Chambord, avec lequel les Hospices de Beaune s’associent pour la première fois à l’occasion de cette vente. L’an passé, la pièce de charité avait été vendue pour 260.000 euros. Il reste une inconnue pour cette année : une star du cinéma ou du spectacle viendra-t-elle présider la vente ?

Patrice Bouillot

Bichot flacons
©Maison Albert Bichot

Alors que les mesures sanitaires empêcheront le déroulement normal des festivités, y compris de la dégustation, la maison Albert-Bichot, premier acheteur de la vente des Hospices depuis 20 ans, met en vente un coffret composé de cinq flacons de deux centilitres, à commander en ligne. Il sera ainsi possible de déguster un saint-romain Joseph Menault 2017, un meursault Porusots premier cru Jehan Humblot 2018, un savigny-lès-beaune premier cru Forneret 2017, un beaune premier cru Nicolas Rolin 2017 et un corton grand cru Docteur Peste 2018. Le tout pour 25 euros.

www.hospices-beaune.com

Source à l’adresse Bourgogne Life

Gite Bons Amis

    Les commentaires sont fermés.