«Pas de vaccin au pays de Pasteur! Quel symbole !» : l’abandon de la course au vaccin fait réagir

L’Institut Pasteur qui était associé à l’américain Merck a déploré des résultats insuffisants pour son principal candidat vaccin et a annoncé l’arrêt de son développement. Une annonce qui a suscité de nombreuses réactions d’indignation.

L’Institut Pasteur a annoncé le 25 janvier qu’il arrêtait le développement de son principal projet de vaccin contre le Covid-19, car les premiers essais ont montré qu’il était moins efficace qu’espéré. Un autre acteur français, le laboratoire Sanofi, avait annoncé en décembre que son vaccin avait pris du retard et ne serait prêt que fin 2021, en raison de résultats moins bons qu’attendu.

Une annonce commentée par le directeur scientifique de l’Institut Christophe D’Enfert le 25 janvier sur BFMTV. Le chercheur a fait part de sa «déception» mais évoque d’autres projets porteurs «d’espoir». «C’est déjà exceptionnel de mener un candidat vaccin à un essai clinique en sept mois. Malheureusement, c’est la loi de la recherche. Quand on démarre un projet comme celui-là, on sait qu’on a des chances de réussir, mais aussi de ne pas réussir», a-t-il reconnu.

Cris d’orfraie dans la classe politique et journalistique

Une annonce qui a suscité de nombreuses réactions chez les personnalités politiques de droite comme de gauche. Ainsi, l’ancien ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a estimé que l’«on peut s’inquiéter pour l’avenir de notre pays», suite aux défaillances de l’Institut Pasteur et de Sanofi.

Une inquiétude partagée par le maire Rassemblement national de Perpignan Louis Aliot qui regrette que «la France de Macron sombre dans tous les domaines y compris les plus essentiels».

«Pas de vaccin au pays de Pasteur ! Quel symbole !», s’est insurgé le député insoumis Bastien Lachaud qui a dénoncé «la clochardisation de la recherche publique, le primat du privé, le triomphe du management et du profit».

«Mais où s’arrêtera le déclassement de la France ?», s’est interrogé l’eurodéputé Rassemblement national Jean-Lin Lacapelle avant de préciser : «Il y a urgence à investir dans la recherche et à retrouver une indépendance industrielle.»

Pour le grand reporter Georges Malbrunot, cet échec est le «symbole du déclassement français».

«Pasteur abandonne son vaccin contre le Covid-19. Il doit avoir la rage…», a réagi non sans sarcasme le dessinateur Alex.

Pasteur a précisé qu’il poursuivait ses travaux sur d’autres projets de vaccin contre le Covid-19, à un stade toutefois préliminaire.

Source à l’adresse RT France