Les forces russes et syriennes ouvrent des couloirs humanitaires près d’Idleb

Le 22 février, les forces armées russes et syriennes ont ouvert des couloirs humanitaires à Sarmin afin que les civils puissent quitter les territoires contrôlés par des combattants islamistes. Une clinique a également été installée.

Les forces armées syriennes ont ouvert ce 22 février des couloirs humanitaires à Sarmin, à l’est d’Idleb, afin que les civils puissent quitter les territoires toujours sous contrôle de combattants islamistes. L’opération a été effectuée en coopération avec le Croissant-Rouge et les forces armées russes.

«Ces points de contrôle ont été préparés pour être ouverts avec l’aide du Centre russe pour la réconciliation des belligérants en raison du nombre croissant de plaintes de la population des zones échappant au contrôle de Damas concernant le manque d’assistance médicale qualifiée et la situation socio-économique d’urgence créée par les étouffantes sanctions américaines», a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

La Syrie toujours au cœur des préoccupations internationales

Le gouverneur d’Idleb, Mohammad Natouf, a déclaré que du personnel médical avait été mobilisé et qu’une clinique mobile avait été mise en place afin d’aider les civils évacués.

Si les troupes syriennes ont repris une large partie du territoire national, la situation sur le terrain reste précaire, certaines poches continuant à être sous contrôle de groupes terroristes. 

La Syrie est par ailleurs toujours au cœur des préoccupations internationales comme en témoigne la 15e rencontre internationale dans le cadre du format d’Astana qui a eu lieu ces 16 et 17 février 2021 à Sotchi. Malgré l’absence des Etats-Unis, qui ont décliné l’invitation russe, le gouvernement syrien était représenté ainsi que l’opposition, l’ONU (Organisation des nations unies), la Russie, l’Iran et la Turquie, afin de tenter de relancer le processus de paix. Dix ans après le début du conflit, les pourparlers sont toujours en cours avec les principaux acteurs impliqués dans la région.

Source à l’adresse RT France