Schiappa signale «l’agression révoltante» d’une femme poussée dans les escaliers du métro parisien

Une enquête a été ouverte après le signalement sur Twitter, par Marlène Schiappa, d’une courte vidéo montrant un homme en train de pousser une femme dans les escaliers d’une station de métro parisienne.

La préfecture de police de Paris a annoncé ce 17 avril l’ouverture d’une enquête après que la ministre Marlène Schiappa a signalé un extrait vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, montrant un homme en train de pousser une femme dans les escaliers de la station de métro porte de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement de la capitale. Diffusé la veille au soir, l’extrait correspond à une scène qui s’est déroulée à une date pour l’heure inconnue.

«J’ai signalé les faits inadmissibles relayés par cette vidéo, harcèlement de rue + agression physique révoltante, à la préfecture de police pour que l’auteur soit identifié et interpellé. Tout mon soutien à la victime», a écrit la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur.

«Suite à cette agression, une enquête a été ouverte et confiée au commissariat local. Nous invitons la victime à venir déposer plainte auprès des services de la police», a dans la foulée écrit la préfecture sur le même réseau social, reprenant le tweet de Marlène Schiappa et agrémentant sa publication du hashtag #NeRienLaisserPasser.

Une séquence plus longue de l’épisode a entre-temps été mise en ligne, faisant état d’une altercation dont le motif reste à déterminer. 

«Couper le début de la vidéo pour ne montrer que les images de l’agression gratuite d’une femme porte de la Chapelle afin de bien choquer l’opinion publique et faire grimper l’extrême droite dans les sondages», s’est indigné l’internaute qui a publié la séquence plus longue.

Source à l’adresse RT France