Le Goût du Vin prend le goût d’Ahuy

Pour sa troisième implantation dijonnaise, Daniel Passeri a misé sur Ahuy et sa jeune zone d’activités Cap Suzon. Le dirigeant du Goût du Vin a le sentiment de s’installer dans un environnement très avantageux au nord de la métropole. Les cavistes maison Paul et Gaëtan partagent cet avis. À peine arrivé, Le Goût du Vin a donc déjà le goût d’Ahuy.

Le Goût du Vin a l’art de créer l’effervescence. Dans les bulles de l’amitié, d’abord, avec une coupe offerte à chaque visiteur inaugural. Ensuite grâce au flot sans fin des clients et curieux venus saluer cette nouvelle implantation en date du 23 mars. Certains préparent un beau week-end arrosé (voire à rosé), d’autres passent en coup de vent pour dire combien « c’est beau chez vous ». Tout cela dit beaucoup du capital sympathie qu’a su construire le caviste dijonnais. Dans son style toujours sympa et spontané, Daniel Passeri en est l’artisan principal. Dix ans qu’il s’est jeté dans l’aventure de grossiste à Dijon, prolongeant une passionnante première vie de restaurateur menée bien loin d’ici, sous le soleil des Antilles. 

Cap Suzon, cap gourmand

Après la boutique historique de la rue d’Auxonne, puis Quetigny en tant que base arrière fin 2017, voici donc le petit dernier, arrivé un peu par surprise comme l’évoque son dirigeant, chemise assortie aux iris. « Une nouvelle installation n’était pas forcément dans les cartons ; l’enjeu n’est pas de cannibaliser tout Dijon, où il existe déjà une belle offre. Mais il est vrai qu’on m’avait déjà parlé de la vitalité de cette zone d’activités, notamment le samedi où chacun vient y faire son petit marché… » En mai 2020, alors que la France entière se déconfine tout juste, les planètes s’alignent : Ambiance Intérieure, fabricant de mobilier professionnel, projette de délaisser son atelier de la rue Pré Potet pour des locaux plus spacieux à Longvic. « Comme on se connait avec son gérant Joffray Descharmes, qui a signé l’agencement de nos autres boutiques, j’en ai profité pour lui confier ce nouveau chantier ! »

Le résultat est à l’image de l’équipe en place. Sobre, organisé, accueillant. Daniel est heureux d’investir la toute jeune zone Cap Suzon, à cheval sur Ahuy, Fontaine et Dijon, laquelle est en train de connaître une véritable métamorphose. Votre magazine est bien placé pour l’écrire : son entreprise d’édition y est installée depuis quinze ans. Notre caviste voisin a le sentiment de s’inscrire dans une complémentarité : « On gagnerait beaucoup à communiquer sur ce nouveau pôle épicurien tout près de la Lino. Sans même parler de la restauration, en majorité indépendante, l’offre est séduisante : Carbillet, La Grapillotte, le seul poissonnier de Dijon, un primeur… Je le ressens comme un vrai quartier gourmand. »

Le Goût du Vin Ahuy, chez Paul et Gaëtan

Le Goût du Vin se sent donc ici chez lui. Il a ce qu’il faut comme arguments, avec un millier de références en vins et champagnes, moitié moins en ce qui concerne les spiritueux. Le caviste se fait fort d’une proposition intéressante pour sortir des climats de la Bourgogne, sur la base d’une habile stratégie d’importation exclusive de vins étrangers (lire sélection des beaux jours ci-dessous). Tout conseiller maison doit être attentif à élargir son horizon. C’est le job de Paul Jacrot et Gaëtan Lamy, les nouveaux visages d’Ahuy. Très apprécié rue d’Auxonne, le premier a quitté le centre-ville pour, ce n’est qu’un heureux hasard, se rapprocher de sa compagne qui œuvre juste en face, chez Carbillet. Le second a connu l’ouverture de Quetigny et était prêt pour un nouvel environnement, mûr comme une belle grappe de pinot. « Tous les deux ont déjà un peu de bouteille, ils connaissent la maison. J’aime faire confiance aux jeunes, ils ont une certaine pureté au départ, sans mauvaise habitude ou posture sachante, et peuvent être formés dans l’esprit de l’entreprise », commente avec plaisir Daniel Passeri, dont l’engagement en tant qu’employeur-formateur est connu sur la place. 

Du coup, en interne, c’est le chassé-croisé. À Quetigny, Marc Stievenard, l’autre homme fort du Goût du Vin, voit d’un bon œil le renfort du jeune Louis Chaussat comme commis-caviste suite à un stage réussi rue d’Auxonne. Au centre-ville justement, c’est encore une autre histoire. Etienne Buret retrouve ses repères. Ancien commercial pour le Goût du Vin, il revient d’un tour du monde de deux ans avec de nouvelles responsabilités, lui qui s’est « toujours senti l’âme d’un caviste ». Sur le volet des ressources humaines, les signaux sont donc au vert. Le chiffre d’affaires navigue certes en zone orange, car il a maigri de 20% faute de restauration. « Mais nos deux magasins ont vraiment bien marché, tout comme nos autres circuits de diffusion via les sites marchands, ce qui me donne beaucoup d’espoirs pour Ahuy. » Ce n’est plus un scoop, le vin ne connaît pas vraiment la crise. Si en plus les bulles sont offertes…


Le Goût du Vin Ahuy
6 rue Pré Potet – 03.80.65.10.75 – [email protected]
le-gout-du-vin.fr
Lundi au mercredi (10h-19h) / Jeudi au samedi (9h30 – 19h)


Pernand-Vergelesses 1er cru « En Caradeux » 2018, domaine Louis Latour 
Nouveauté 2021, le caviste dijonnais propose une vingtaine de références de chez Louis Latour. Pas donné à tout le monde. « On en est très contents, car le domaine offre une très grande diversité d’appellations et sa régularité est éprouvée : le fameux chardonnay Grand Ardèche, les rouges du Beaujolais, le Mâconnais, la Côte de Beaune ou la Côte de Nuits avec ce beau Pernand 1er cru de 2018, entre la brioche et l’amande, d’une belle rondeur, le top pour des crustacés. » 39,30

Selección de Bodega 2016, domaine Doña Paula
Le Goût du Vin est un importateur exclusif. Cela signifie qu’il est le seul (avec les partenaires revendeur qu’il choisit) à proposer ces vins étrangers sur le territoire français. Parmi ces références, les vins argentins réservent de belles surprises. « Fruits noirs, épices… Ce rouge 100% malbec offre une très belle expression du cépage, planté en altitude sous la protection de la Cordillère des Andes ». Voilà déjà de quoi voyager. « Cette sélection parcellaire est la cuvée phare du domaine, vieillie 16 mois en fût de chêne. Sa puissance demande évidemment une viande rouge. » 36

Rosé IGP Coteaux de l’Auxois 2018, domaine de Flavigny-Alésia
Dans les coteaux de l’Auxois, au pied de l’oppidum gaulois d’Alésia, Cyril Raveau construit sa réputation sur une belle gamme de cépages oubliés. C’est le cas de ce rosé signature, assemblage de cépages Auxerrois, pinot beurot (aussi appelé pinot gris) et césar. Le tout est enfermé dans une élégante bouteille évoquant une amphore. « On aime son caractère provençal, avec cette couleur très élégante et une fraîcheur idéale quand vient l’heure de l’apéritif. » Vive les beaux jours ! 12

Source à l’adresse Dijon/Beaune, le mag