«Je m’entendais très bien avec lui» : Trump évoque sa relation avec Poutine et critique Biden

L’ex-président américain a critiqué la diplomatie de son successeur, pointant notamment le risque selon lui de «pousser la Chine et la Russie à s’allier, et à se renforcer mutuellement». Il a également dit réfléchir à une candidature en 2024.

L’ancien président américain Donald Trump a estimé dans une interview à Fox News le 19 avril que «personne n’était plus dur envers la Russie» que lui, tout en déclarant également avoir une relation personnelle «très forte» avec Vladimir Poutine. «Franchement, s’entendre avec Vladimir Poutine est une bonne chose, et je m’entendais très bien avec lui», a déclaré Donald Trump. «Je l’appréciais, il m’appréciait, c’est une bonne chose, pas une mauvaise», a-t-il poursuivi.

Le prédécesseur de Joe Biden a expliqué que maintenir de bonnes relations avec le dirigeant russe était dans l’intérêt des États-Unis, avertissant que dans le cas contraire, Moscou pourrait être encourager à se rapprocher de la Chine. «Nous devrions faire des affaires avec la Russie. Nous devrions nous entendre avec la Russie au lieu de la pousser entre les mains de la Chine», a-t-il développé. «La pire chose que vous puissiez faire est de pousser la Chine et la Russie à s’allier, et à se renforcer mutuellement.»

Trump réfléchit «très sérieusement» à se présenter en 2024

Depuis son entrée en fonction le 21 janvier, Joe Biden mène une diplomatie agressive vis-à-vis des deux puissances nucléaires, martelant que son homologue chinois Xi Jinping n’avait «pas une once de démocratie en lui», et qualifiant Vladimir Poutine de «tueur», tout en sanctionnant la Russie pour son «ingérence électorale» et une cyberattaque géante, toutes deux supposées.

A contrario, pendant son mandat de président, Donald Trump a régulièrement été accusé par ses adversaires d’être trop tendre vis-à-vis de la Russie, ce qu’il a constamment nié. Avant son élection, il avait déjà affirmé avoir «toujours été bien disposé envers Poutine». «Il est un leader fort, il représente son pays où il est véritablement populaire et respecté en tant que dirigeant», disait-il en 2015 à MSNBC.

Dans l’interview accordée à Fox News le 19 avril, Donald Trump a déclaré que la Russie «n’avait jamais encerclé l’Ukraine» et que les États-Unis n’avaient pas besoin d’envoyer des navires de guerre dans le détroit de Taiwan, que la Chine considère comme partie intégrante de son territoire. Par ailleurs, l’ancien leader américain a dit réfléchir à la possibilité de se présenter à la prochaine élection présidentielle en 2024 : «J’y pense très sérieusement mais d’un point de vue légal je préfère ne pas en parler, c’est encore un peu trop tôt.»

Source à l’adresse RT France