L’Argentine, premier pays d’Amérique latine à lancer la production du vaccin Spoutnik V

Le fonds souverain russe RDIF et la société pharmaceutique Laboratorios Richmond SACIF ont lancé la production du vaccin russe Spoutnik V contre le coronavirus en Argentine.

L’Argentine est devenue le premier pays d’Amérique latine à démarrer la production du vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V, ont fait savoir ce 20 avril le Fonds russe d’investissement direct (RDIF), et la société pharmaceutique Richmond SACIF dans un communiqué.

La publication précise que le premier lot de vaccins produit sera envoyé au Centre national de recherche Gamaleya pour l’épidémiologie et la microbiologie, l’institution qui l’a développé, «pour le contrôle de la qualité». La pleine production du médicament devrait commencer en juin.

«Nous sommes très enthousiasmés par la possibilité de produire du Spoutnik V en Argentine, un vaccin avec lequel nous protégeons déjà une grande partie de notre population avec d’excellents résultats. Ce sera une excellente occasion d’avancer dans la lutte contre la pandémie non seulement en Argentine, mais aussi en Amérique latine», a déclaré Alberto Fernandez, le président de l’Argentine.

Kirill Dmitriev, PDG du Fonds d’investissement direct russe, s’est également félicité de cette nouvelle. «Spoutnik V est approuvé dans plus de dix pays d’Amérique latine et centrale et la production en Argentine contribuera à faciliter les livraisons à d’autres partenaires de la région», s’est-il réjoui. 

L’Argentine a été le premier pays d’Amérique latine à approuver Spoutnik V et à l’utiliser pour vacciner la population. Le président argentin a lui-même reçu les deux doses du vaccin russe. Il avait néanmoins annoncé être positif au Covid-19 début avril.

Outre le Spoutnik V, l’Argentine a reçu le 18 avril une livraison de 864 000 doses du vaccin anti-Covid AstraZeneca en provenance des Pays-Bas dans le cadre du système Covax et de l’accord passé avec l’OMS.

Le pays sud-américain a reçu 9 millions de doses dans le cadre du dispositif onusien Covax dont 218 000 en mars. Le vaccin AstraZeneca-Oxford représente la quasi-totalité des doses distribuées par ce biais. L’Argentine a reçu au total 7,2 millions de doses en provenance de plusieurs laboratoires, dont plus de 6,2 millions ont pu être administrées à ce jour. Près de 800 000 personnes ont reçu deux doses.

A Buenos Aires, l’occupation des unités de soins intensifs a atteint 74,3% le 17 avril, contre 64,8% au niveau national. L’Argentine a enregistré le même jour 19 119 nouveaux cas et 80 décès, soit un bilan total de plus de 2,6 millions de cas et 59 164 décès.

Source à l’adresse RT France