«Macron, c’est fini»: Villiers épingle la politique du président et l’accuse de «double discours»

L’ancien eurodéputé a critiqué la politique menée par Emmanuel Macron, qu’il accuse de tenir un «double discours» notamment concernant les questions migratoires. «La France est peut-être en train de mourir», a-t-il également déploré.

Philippe de Villiers a définitivement basculé dans le camp des opposants résolus du président Emmanuel Macron. L’ex-député européen a eu un temps l’oreille du chef de l’Etat, quand ce dernier s’est installé à l’Elysée en 2017. «Pendant longtemps je pensais pouvoir l’influencer – parmi d’autres – notamment sur la question du défi migratoire», a expliqué le fondateur du Puy du Fou sur Radio Classique ce 20 avril.

«L’angle mort de Macron c’est le régalien, l’autorité, la liberté de la nation et de l’Etat […] j’ai pensé longtemps qu’il allait m’écouter», a-t-il poursuivi en pointant du doigt le «double discours» du président, assurant que celui-ci lui avait dit «en aparté que l’on va se battre contre l’immigration», avant de faire «le contraire». «Il m’a déçu», a ajouté Philippe de Villiers, qui précise avoir un temps été «prêt à le croire».

La dernière illusion de cette gauche caviar qui nous a fait croire à la souveraineté européenne

Le souverainiste a également donné sa vision, pessimiste, de l’avenir. «Tous les murs porteurs de la France sont en train de s’écrouler et la France est peut-être en train de mourir», a-t-il mis en garde, estimant que «la question de la présidentielle 2022 c’est la question d’une politique de civilisation».

Pour Philippe de Villers, «Macron, c’est fini». «C’est la dernière illusion de cette gauche caviar qui nous a fait croire à la souveraineté européenne, à la start-up nation, à la mondialisation heureuse, aux chaînes de valeurs globales, à la religion des flux. Ça, c’est fini.»

Source à l’adresse RT France