Saint-Malo : alcool, drapeau nazi et garde à vue

Fait-divers à Saint-Malo : un jeune homme éméché appelle la police pour récupérer son drapeau nazi, dérobé par une jeune femme ivre dans la rue qui ensuite qualifie de «nazis» les policiers qui interviennent. Garde à vue générale.

Un homme alcoolisé âgé de 22 ans selon les informations de Ouest-France a appelé la police nationale dans la nuit du 16 au 17 avril pour signaler le vol avec agression de son drapeau nazi à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Un équipage de police venait justement de repérer un couple dans les environs dont la jeune femme portait un drapeau sur le dos, exhibant des symboles du nazisme. Selon le journal, elle n’aurait pas apprécié que le jeune homme porte le drapeau dans la rue et lui avait donc dérobé.

Tout autant prise de boisson que le jeune homme qui avait porté plainte, elle a cependant montré quelque véhémence lors de ses échanges avec les fonctionnaires de police : refusant de leur remettre le drapeau, elle les a qualifiés de «nazis» et a asséné un coup de pied, toujours selon cette même source.

Poursuivie pour avoir insulté et porté un coup aux policiers, elle a retrouvé le jeune individu en garde à vue, là où ils ont tous deux été placés. Ce dernier est convoqué en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

Il s’agit d’une récidive dans le cas de l’homme qui avait déjà été jugé en janvier pour avoir exhibé, ivre, un autre drapeau nazi au mois d’août 2020. Il avait dit regretter son geste et avoir agi par «provocation due à l’alcool». Il avait écopé de 70 heures de travaux d’intérêt général.

Son avocat avait fait valoir en janvier que le jeune homme s’était rendu la veille chez des amis et avait formé le pari de sortir dans les rues de Saint-Malo pour pavoiser en exhibant ce drapeau.

Source à l’adresse RT France