La France absente du graphique de Jean Castex comparant les nouveaux cas de Covid-19 en Europe

Lors de la conférence de presse du 22 avril, le Premier ministre a présenté un graphique comparant les nouveaux cas de Covid-19 dans plusieurs pays européens. Or, la France était absente de celui-ci… en raison de chiffres peu flatteurs ?

Le 22 avril, le Premier ministre Jean Castex a présenté lors de la conférence de presse portant sur la situation sanitaire un graphique comparant les nouveaux cas de Covid-19 dans six pays européens. La France était cependant absente de ce graphique, sur lequel elle se serait située dans une position peu enviable. Il y a trois mois, le Premier ministre avait déjà été accusé par un scientifique d’avoir présenté un document tronqué à un groupe de parlementaires.

«La situation sanitaire s’améliore dans notre pays. Nous constatons depuis dix jours une baisse réelle de la circulation virale : le nombre quotidien de nouveaux malades a baissé de 17% en une semaine et s’établit aujourd’hui à un peu plus de 30 000 par jour», a annoncé Jean Castex avant de montrer un graphique permettant d’illustrer que «l’épidémie reste active chez plusieurs de nos voisins européens», en citant plus particulièrement l’exemple de l’Allemagne et des Pays-Bas.

Ce graphique présentait – dans l’ordre décroissant du nouveau nombre de cas journaliers de Covid-19 par million d’habitants – les Pays-Bas (480 cas par million au 21 avril), la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni (37 cas).

Or, avec 473 cas par million d’habitants, la France – si elle avait été présente sur le graphique – se serait située en deuxième position, juste derrière les Pays-Bas ce jour-là, et avec une courbe sur un mois qui se serait située au dessus de celle de ces six pays.

Un présentation incomplète de la réalité qui n’est pas une première pour le gouvernement : le 28 janvier, lors d’un comité de liaison en visioconférence avec des parlementaires auquel participait également le ministre de la Santé Olivier Véran, Jean Castex aurait selon Mediapart «retitré et modifié de façon grossière» un document présenté aux élus et indiquant l’évolution de l’épidémie. Ce graphique intitulé «projections en fonction de l’impact des variants» comprenait une courbe en pointillé qui ne figurait pas dans la version initiale. Une modification qui correspondrait selon Mediapart à une «volonté d’atténuer l’impact du variant». «Je reconnais être l’auteur de ces courbes, mais je n’ai jamais prétendu faire des projections», avait ainsi déclaré au média d’investigation le professeur Renaud Piarroux qui s’était dit «heurté» par la démarche du gouvernement.

Source à l’adresse RT France