Statu quo pour la politique monétaire de la BCE

La BCE opte pour le statu quo et laisse ses taux d’intérêt et ses programmes d’achats d’actifs inchangés, comme anticipé.

« Dans un communiqué, la BCE a indiqué qu’elle laissait son principal taux de refinancement à 0 % et son taux de rémunération des dépôts à -0,5 %. La banque centrale a également confirmé ses indications prospectives (« forward guidance ») sur les taux, indiquant qu’ils resteraient à leurs niveaux actuels ou plus bas jusqu’au retour de l’inflation à un niveau « proche de mais inférieur à 2 % ».

L’enveloppe du Programme d’achats d’urgence pandémique (PEPP), lancé en mars 2020 pour protéger la zone euro contre les répercussions économiques de la crise sanitaire, a été maintenue à 1 850 milliards d’euros et se poursuivra au moins jusqu’en mars 2022, comme indiqué précédemment ».

Sur les marchés c’est actuellement le calme relatif et les bourses montent sans trop s’affoler pour l’instant d’un retour éventuel de l’inflation.

Dans un tel contexte il était plus que probable que la BCE ne fasse surtout rien.

La banque centrale garde ses précieuses munitions monétaires pour plus tard.

Le plan de relance européen va occuper les marchés et donner un os à ronger au niveau européen.

La BCE attendra donc le plus longtemps possible pour remettre une louchée d’argent sur les marchés.

Il faudra simplement que les bourses couinent très fortement.

Nous n’y sommes pas encore.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source AGEFI.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae