Accusé d’avoir inspiré le terroriste de Rambouillet, Belattar porte plainte contre Messiha

Yassine Belattar, humoriste un temps considéré comme proche d’Emmanuel Macron, a déclaré qu’il portait plainte contre l’ancien membre du Rassemblement national Jean Messiha après un tweet en rapport avec l’attentat de Rambouillet.

«Demain plainte contre Jean Messiha qui diffame, cet homme est passé de drôle à pathétique et même dangereux», annonce sur Instagram Yassine Belattar le 25 avril.

En cause, cette publication Twitter de l’ancien franc-tireur du Rassemblement national, rappelant à l’humoriste qu’il avait accusé Eric Zemmour d’avoir inspiré le tueur de Christchurch. Et Jean Messiha d’ajouter : «Dis Yassine Belattar, la crapule islamiste de Rambouillet a dit s’être inspirée de toi. T’es gêné du coup ? Ou là, c’est des mécréants, donc pas de souci ?»

Parmi les personnalités qu’aurait suivies le terroriste de Rambouillet, Jamel Gorchene, sur son compte Facebook, figureraient entre autres Yassine Belattar, comme le rapporte Le Monde. Yassine Belattar, ancien «monsieur banlieues» d’Emmanuel Macron, avait été nommé membre du Conseil présidentiel des villes par le président de la République avant de quitter cette instance en 2019 après une polémique sur le port du voile islamique.

L’auteur de l’attentat aurait également, par le passé, suivi de multiples personnalités, dont le journaliste Edwy Plenel ou encore Marwan Muhammad, ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Il aurait aussi relayé de nombreuses publications de La France insoumise, toujours selon le quotidien.

Dans une autre publication le 24 avril sur Instagram, l’humoriste a également dénoncé «le lien» établi entre sa personne et l’attaque terroriste de Rambouillet par le site nationaliste Fdesouche, qui le citait parmi les centres d’intérêt du terroriste sur Facebook. Il a annoncé qu’il portait plainte contre «cette ignominie», sans préciser s’il s’agissait du site en tant que tel ou du militant nationaliste Damien Rieu, à qui il a attribué la publication.

Source à l’adresse RT France