Extrémisme : la justice russe suspend les activités d’une ONG liée à Alexeï Navalny

Le parquet de Moscou a gelé les activités de l’organisation «Quartier-général» de Navalny en attendant le verdict d’un procès pour activités «extrémistes». La structure est notamment poursuivie pour l’organisation de manifestations illégales.

Dans un communiqué publié le 26 avril, le parquet de Moscou a annoncé suspendre les activités de l’organisation «Quartier-général de Navalny». Cette décision a été prise par le procureur de la ville de Moscou en vertu d’une loi fédérale de 2002 sur la lutte contre les activités «extrémistes».

Dans un communiqué du 16 avril, le bureau du procureur de Moscou avait annoncé avoir demandé à la justice russe que soient ajoutées à la liste des organisations extrémistes, que tient le Comité national antiterroriste, plusieurs ONG créées par l’opposant Alexeï Navalny ou ses partisans dont le «Quartier-général de Navalny».

«Les activités du mouvement Quartier-général de Navalny sont suspendues dans l’attente de l’examen, par le tribunal municipal de Moscou, de l’affaire concernant la liquidation des organisations à but non lucratif Fonds de lutte contre la corruption (FBK) et Fonds pour la protection des droits des citoyens (FZPG) et l’interdiction du mouvement Quartier-général de Navalny pour activités extrémistes», précise le communiqué. 

La parquet justifie cette décision en indiquant que les dirigeants et les membres de ces organisations continuent de mener «des activités illégales», en organisant des manifestations non-autorisées comme celle du 21 avril 2021, et cherchent à «créer les conditions pour la déstabilisation de la situation sociale et sociopolitique» en Russie «sous couvert de slogans libéraux».

Source à l’adresse RT France