Vaccination : «Les dix pays les plus riches se sont partagé trois quarts des doses»

L’accès aux vaccins est totalement inégalitaire, pointe Nathalie Coutinet, économiste de la santé. Le dispositif d’aide international Covax n’est pas suffisant, et sans vaccination mondiale, c’est la menace des variants qui pourraient proliférer.

Covax, le mécanisme de solidarité internationale destiné à faciliter la vaccination des pays en développement, est pour l’instant loin d’atteindre ses objectifs. Pour l’heure, 43 millions de doses ont été livrées dans 113 pays.

Invité sur RT France, Nathalie Coutinet, économiste de la santé, pointe du doigt le «nationalisme vaccinal des pays riches», qui se partagent la majorité des doses. La vaccination contre le Covid-19 des pays en développement est, selon elle, un enjeu majeur pour lutter contre la prolifération des variants. Elle préconise ainsi, pour faciliter le mécanisme Covax, que les laboratoires pharmaceutiques renoncent à leurs brevets sur les vaccins.

Source à l’adresse RT France