Les Américains pourraient bientôt avoir le droit de voyager dans l’UE sous réserve de vaccination

Des discussions sont en cours entre la Commission européenne et les Etats-Unis à propos d’un projet de certificat sanitaire numérique, sorte de passeport attestant que son détenteur a reçu un vaccin approuvé par l’EMA, pour lui permettre de voyager.

S’ils sont vaccinés contre le Covid-19, les touristes venant des Etats-Unis pourraient être autorisés à se rendre dans l’Union européenne au cours des prochains mois, a affirmé la présidente de la Commission européenne au New York Times le 25 avril. Ursula von der Leyen a ainsi expliqué que les Américains ayant reçu «des vaccins approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA)» devraient pouvoir disposer de «la libre circulation et [des] déplacements vers l’UE».

Il ne s’agit toutefois que d’une «recommandation» formulée par Ursula von der Leyen et celle-ci doit encore être approuvée par les Etats membres, à qui appartient cette décision, a précisé le 26 avril le porte-parole de la Commission européenne à l’AFP. Aucun calendrier précis n’a été avancé mais selon le quotidien new-yorkais, ces nouvelles règles pourraient être mises en place dès cet été.

Des discussions autour d’un passeport vaccinal réciproque

A ce sujet, des discussions sont en cours avec les Etats-Unis sur un projet de certificat sanitaire numérique, sorte de passeport vaccinal, qui permettrait de prouver la vaccination contre le coronavirus. L’objectif est de mettre en place ce certificat émis aux Etats-Unis, qui soit reconnu par l’Union européenne et réciproquement, a expliqué le porte-parole de la Commission, soulignant cependant qu’il était encore nécessaire d’«attendre de voir l’avancée des discussions».

Une condition a néanmoins été posée par la Commission : «L’ouverture des frontières extérieures de l’UE dépendra de la situation épidémiologique et de la capacité pour les ressortissants de l’UE de voyager à l’intérieur de l’Union européenne.» Or plusieurs Etats membres ont durci les mesures restrictives adoptées au niveau national avec l’apparition de nouveaux variants, a reconnu la Commission européenne, laissant planer le doute sur la possibilité pour les touristes américains de voyager dès cet été en Europe.

Source à l’adresse RT France