Biden augmente les impôts sur les riches ! Les bonnes âmes veulent faire la même chose en France…

Biden veut augmenter les impôts des riches pour financer une nouvelle politique sociale
Le président propose au Congrès un « Plan pour les familles américaines » de quelque 1 800 milliards de dollars.

Devant un hémicycle peuplé de seulement 200 personnes, essentiellement des parlementaires, au lieu des 1 600 élus et leurs invités traditionnellement conviés en temps normal, Joe Biden devait présenter mercredi soir son « Plan pour les familles américaines ». Son adoption par le Congrès suppose des changements importants dans la fiscalité et des hausses d’impôts, ce qui promet de compliquer le débat.

Le taux marginal de taxation fédéral des revenus passerait de 37 % à 39,6 % pour les contribuables déclarant au moins 400 000 dollars de revenus par an. Cela concernerait théoriquement moins de 2 % des foyers. En tenant compte de la surtaxe de 3,8 % en place depuis 2013, pour financer la réforme de la santé (Obamacare), et des taux d’imposition étatiques de l’ordre de 12 % en vigueur dans de nombreux territoires, ainsi que ceux de villes comme New York qui atteignent 3,88 %, on approcherait donc des prélèvements marginaux de 60 %, dignes de ceux en vigueur en Europe.

… Des taux dignes de ceux en vigueur en Europe !

« Les foyers aisés, écœurés du populisme de Donald Trump et qui ont voté pour Joe Biden, convaincus qu’il pratiquerait une politique centriste, s’alarment. Le nouveau président demande aussi une forte majoration de la taxation sur les plus-values. Remontée à 23, 8 % depuis les années Obama, elle passerait au niveau de taxation des revenus ordinaires, soit à 39,6 % pour les plus riches. Wall Street s’en inquiète: ce genre de réforme est de nature à précipiter des ventes massives sur de nombreuses valeurs, notamment dans la haute technologie, avant que la majoration de taxe devienne effective ».

Pourtant ne vous leurrez pas.

Il n’y a que les naïfs qui pensent que les impôts réduisent les inégalités ou les corrigent.

La réalité est bien plus complexe et bien plus nuancée que cela, on peut même dire sans se tromper que les impôts ne corrigent pas grand chose.

Dans les faits et c’est la première idée, si les impôts corrigeaient quoi que ce soit, la France serait un pays où tout le monde voudrait venir vivre et s’installer. Il n’en est rien. Avec notre record du monde de la taxation, nous devrions avoir des masses laborieuses heureuses. Ce n’est pas le cas. Loin de là même. Ce pays s’enfonce chaque jour un peu plus dans une immense dépression collective, à tel point que désormais, l’Etat fait une publicité pour prévenir les déprimés qu’ils sont déprimés. Terrible constat d’échec.

La seconde chose à avoir en tête est de croire que ces impôts serviront à aider les « pauvres ».

On augmente toujours les impôts pour une bonne cause. Ici, comme ailleurs, les politicards sont tous de la même engeance. Essentiellement des menteurs et des carabistouilleurs. Vous aiderez bien les pauvres, les vieux, les anciens, un jour férié en moins pour la canicule, une vignette pour les vieux, une CGS pour la sécu, une CRDS parce qu’il n’y en avait pas assez, une gemapi pour les inondations, à chaque problème sa taxe, mais le problème n’est que la justification de la taxe histoire de la rendre « acceptable ».

La réalité, c’est que l’augmentation des taxes, ici, comme ailleurs, servira uniquement à payer les dettes, les nouvelles dettes et à maintenir l’illusion de la solvabilité des Etats.

La différence entre les USA et la France.

Alors les Etats-Unis qui partaient de plus bas que nous peuvent encore augmenter les taxes et les impôts et « tarter » les « riches » qui sont forcément méchants pour donner aux pauvres forcément gentils comme des Robins des bois modernes.

Mais les pauvres resteront pauvres, parce qu’aider les pauvres ne les rendra jamais vraiment riches contrairement au fait de les éduquer, de leur donner des connaissances et du savoir pour ne plus dépendre de la solidarité.

Les riches, eux, continueront à être riches.

Plus vous taxerez les riches, plus ils partiront ailleurs et moins vous aurez de gens à taxer.

Vous me direz oui mais si tout le monde taxe pareil, ils ne pourront plus échapper à la tonte.

Certes.

Dans ce cas là, ils cesseront tout simplement de produire, de travailler, de créer.

C’est ce qu’il s’est passé en Ex-URSS.

La différence entre les USA et la France, c’est que la France taxe déjà entre 70 et 80 % la création de richesses.

Si on augmente encore un peu, il n’y aura plus aucune incitation à travailler.

Et comme dans la ‘Grève » d’Ayn Rand, ce sera l’effondrement faut de combattants valeureux.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae