Paris : des policiers pris pour cible en dispersant une rave-party illégale

A Paris, des dizaines de personnes ont pris part à une rave-party illégale dans le parc de Bercy en dépit des restrictions sanitaires. Dépêchés pour y mettre fin, des policiers ont essuyé des jets de projectiles avant de disperser la foule.

En marge de la manifestation du 1er-Mai à Paris, un reporter, Clément Lanot, a pu filmer une rave-party illégale dans le parc de Bercy. Selon lui, une centaine de personnes ont dansé sur de la musique techno.

Après l’arrivée des forces de l’ordre, des coups de matraque ont répondu aux lancers de projectiles. Les policiers ont dû reculer face aux manifestants. Ils ont donc fait usage de gaz lacrymogènes et de tirs de LBD pour disperser les fêtards.

Dans une vidéo relayée par le journaliste Remi Buisine, une participante a affirmé être au courant depuis une semaine de la tenue de cet événement. 

Durant la période des confinements et couvre-feux, plusieurs fêtes illégales ont défrayé la chronique. Dernièrement les gendarmes ont mis fin, dans la nuit du 30 avril au 1er mai, à une brève rave-party illégale qui a rassemblé environ 500 personnes à Haut-Corlay (Côtes-d’Armor). Plus de 300 infractions Covid, quatre infractions pour détention de stupéfiants et deux délits de conduite sous stupéfiants ont été constatés par les gendarmes.

Le 25 avril, des centaines de personnes, jeunes pour la plupart, s’étaient également rassemblées spontanément dans le parc des Buttes-Chaumont à Paris pour une fête techno improvisée peu avant le couvre-feu. Elles avaient finalement été dispersées par les services de sécurité.

Source à l’adresse RT France