Berlin : un 1er-Mai marqué par des heurts entre manifestants et forces de l’ordre

A Berlin, environ 30 000 manifestants aux revendications diverses ont défilé le 1er mai avant que des échauffourées n’éclatent avec les forces de l’ordre. Plus de 350 interpellations ont été enregistrées.

A Berlin, environ 30 000 manifestants ont défilé le 1er mai à l’occasion de la Fête du travail. Une vingtaine de cortèges aux revendications diverses (contre les mesures sanitaires, contre la hausse des loyers, contre la politique migratoire, etc.) se sont élancés dans les rues de Berlin tout le long de la journée. 

Si les manifestations se sont essentiellement déroulées de manière pacifique, la situation a dégénéré à la tombée de la nuit, impliquant notamment des «Black blocs» qui s’en sont pris aux forces de l’ordre et ont occasionné des dégâts et incendies sur la voie publique.

Citant le ministère de l’Intérieur de la Ville-Etat de Berlin, l’AFP rapporte que la police allemande a procédé à environ 350 interpellations tandis qu’au moins 93 membres des forces de l’ordres ont été blessés. 

Les forces de l’ordre ont fait face à des jets de cocktails Molotov et de pierres, les pompiers ayant dû intervenir pour éteindre des incendies déclenchés volontairement sur la voie publique. La police a également déployé des canons à eau et fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. «Les violences lors de rassemblements sont absolument inacceptables», a réagi Barbara Slowik, responsable de la police berlinoise, précisant que la situation avait «dégénéré» mais qu’elle avait été rapidement «maîtrisée».

Tensions également à Hambourg et Francfort

D’après la police, la situation a dégénéré lorsque les forces de l’ordre ont dispersé des «Black blocs». Des «échauffourées violentes» se sont alors produites, des manifestants jetant des bouteilles et des pierres sur les forces de l’ordre tandis que d’autres allumaient des conteneurs à ordures ou des palettes de bois sur la chaussée.

«La violence, la haine et l’ignorance n’ont pas leur place dans notre société, ni le 1er mai, ni aucun autre jour», a déclaré le maire de Berlin Michael Mueller cité par l’AFP. Du côté des manifestants, une douzaine d’entre eux ont été blessés suite à des «coups injustifiés» de la police, d’après les organisateurs. Les autorités locales avaient anticipé ces débordements et avaient déployé 5 600 personnes dans la crainte de ces tensions.

D’autres manifestations à Hambourg et Francfort se sont également terminées par des arrestations. La police a par ailleurs utilisé des canons à eau pour disperser les manifestants qui s’adonnaient à des jets de projectiles. 

Source à l’adresse RT France