«Faire un génocide d’une bonne partie des juifs» : la Licra dénonce une vidéo tournée à Lyon

Une séquence diffusée sur les réseaux sociaux dans laquelle un jeune homme fait l’apologie d’un génocide a suscité une vive réaction de la Licra, qui a expliqué que sa commission juridique s’était saisie de l’affaire.

La Ligue internationale contre la racisme et l’antisémitisme (Licra) a dénoncé le 30 avril une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dans laquelle un homme à qui l’on demande dans la rue à Lyon ce qu’il ferait s’il était président pendant 24 heures explique qu’il va «faire un génocide d’une bonne partie des juifs, mais pas tous tu vois, vraiment ceux qui tuent les Palestiniens». 

Alors que la personne tenant le micro lui rétorque : «T’es chaud toi», il ajoute : «Je m’en bats les reins wallah génocide.»

Pour l’association antiraciste, il s’agit d’une «provocation publique et directe à commettre un génocide… formulée en pleine rue, à Lyon, en 2021». «La commission juridique de la Licra est saisie de l’affaire», précise l’organisme.

Je prends le gay, je le découpe, je le mutile, je vends ses organes sur eBay

Toujours dans cette séquence, l’homme interrogé dans la rue  sous-entend la même chose au sujet des personnes  homosexuelles : «C’est compliqué […] pas tous.»

Dans une autre vidéo, également à Lyon, mais avec une autre personne pour tenir le micro, un autre jeune homme explique ce qu’il ferait s’il avait un fils homosexuel : «Je prends le gay, je le découpe, je le mutile, je vends ses organes sur eBay, je les mets aux enchères […] Je peux récolter au moins 50 000 euros [et] je me paye un voyage aux Bahamas […] et je mets des pancartes de mon fils dans toute la ville des Bahamas et je dis : “Retrouvez-moi ce gay je lui nique sa mère”.»

Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a réagi sur Twitter : «Que feriez-vous si vous étiez président ? “J’organiserais un génocide des juifs et des homosexuels.” Discours révoltants qui sont malheureusement de plus en plus répandus. Soutien inconditionnel à ceux menacés par la barbarie !»

Source à l’adresse RT France