«Généraux en charentaises» : l’auteur de la tribune répond à Agnès Pannier-Runacher

En réponse à la ministre de l’Industrie, qui avait qualifié les signataires de sa tribune de «quarteron de généraux en charentaises», le capitaine Jean-Pierre Fabre-Bernadac a estimé que cette dernière «pantouflera plus vite» qu’eux.

L’ancien capitaine de gendarmerie Jean-Pierre Fabre-Bernadac, auteur de la tribune des généraux et militaires qui a soulevé un tollé au sein de la macronie et à gauche, a répondu le 3 mai sur le plateau de CNews à la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher, qui s’en était prise à ses signataires. 

«C’est vrai que nous sommes des gens en charentaises aujourd’hui […] Mais ce que ne sait pas cette dame, c’est que pendant 20 ans, 30 ans, 40 ans d’une vie, nous avons été en rangers. Nous avons marché avec les rangers, nous avons couru avec les rangers, nous avons sauté avec les rangers. Nous avons même plongé avec les rangers. Alors c’est vrai qu’au bout d’un moment, les rangers on en a un peu marre», a commencé l’ancien officier. 

«Alors il est temps maintenant, puisqu’on a servi en rangers la France, il est temps de pantoufler… je pense qu’elle pantouflera plus vite que nous», a-t-il ajouté. 

La ministre de l’Industrie avait sorti cette pique lors d’une interview à France info au moment où la polémique battait son plein : «Je condamne sans réserves cette tribune d’un quarteron de généraux en charentaises qui appelle au soulèvement», avait-elle déclaré. «Je remarque à quelle vitesse Marine Le Pen a appelé ces généraux qui ne sont pas du tout en exercice à la rejoindre», avait reproché en outre la ministre. 

Source à l’adresse RT France