«Je ne peux pas traiter vos complexes» : Macron s’agace des comparaisons avec les Etats-Unis

En conférence de presse à Porto, le président français a estimé que les journalistes avaient tendance à surestimer le leadership des Etats-Unis, assurant que l’UE avait été pionnière sur la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid-19.

A Porto, où il participe à un sommet social européen, le président de la République Emmanuel Macron a été poussé dans ses retranchements lors d’une conférence de presse le 8 mai, quitte à s’agacer un peu, en particulier au sujet de la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid-19.

Alors qu’il était interrogé sur les changements de discours de l’UE en fonction de la position des Etats-Unis – au moment où son homologue américain Joe Biden vient de s’y déclarer favorable le 6 mai –, le chef de l’Etat français a assuré que l’Union européenne avait été précurseur dans le domaine : «Vous êtes un peu drôles quand même […] Vous dites que les Etats-Unis ont le leadership. Non, ils nous rattrapent. C’est vous qui donnez le sentiment de vous réveiller, vous n’avez pas suivi le film», a-t-il assuré aux journalistes.

Relancé sur le flou de la communication de l’UE et l’hypothèse d’une faiblesse vis-à-vis des Etats-Unis, Emmanuel Macron a lâché dans un sourire : «Je ne peux pas traiter vos complexes. Moi je n’en ai pas.»

Plusieurs piques envers Biden

Plus généralement, comme l’explique Politico, le président français n’aime pas trop les comparaisons avec la politique de Joe Biden, que la gauche hexagonale encense ses derniers jours notamment pour son plan de relance de 4 000 milliards de dollars. A Porto, toujours le 8 mai, Emmanuel Macron a lancé plusieurs piques à l’endroit de son homologue, visant à relativiser l’image de dirigeant social que se construit l’Américain.

«Quand je regarde la fiscalité des plus fortunés et des entreprises, il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que la justice fiscale américaine ressemble à la justice fiscale européenne», a déclaré le président français. Par ailleurs, il a ciblé les Etats-Unis sur leur égoïsme sanitaire, appelant le pays à lever toutes les restrictions à l’export des vaccins et composants de vaccins contre le Covid-19 qui, selon lui, limitent la production en Europe.

Source à l’adresse RT France