Manuel Valls affiche son soutien à Israël… avec une photo de bombardement israélien sur Gaza

Dénonçant sur Twitter «l’attaque du Hamas» contre Israël, l’ancien Premier ministre a relayé une photo montrant une frappe aérienne de Tsahal dans la bande de Gaza. Il a ensuite supprimé sa publication pour en modifier l’image.

«Mon total soutien à Israël et ma solidarité avec les Israéliens face à l’attaque du Hamas. Une démocratie est agressée, aucune équidistance n’est possible», a tweeté ce 12 mai Manuel Valls. Eu égard au positionnement de l’ancien Premier ministre, qui se revendique lui-même lié de manière «éternelle» à Israël, rien de surprenant… si ce n’est le choix de la photo.

Dans un premier message sur le réseau social, rapidement effacé, l’homme politique franco-espagnol avait en effet assorti son message d’une image montrant… un bombardement israélien sur la bande de Gaza. La légende de cette image prise par le photographe Mahmud Hams et disponible sur l’AFP ne laissait pourtant guère place au doute : «Une photo montre des frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas le 10 mai 2021.»

La même photo a également été employée par le député LR Eric Ciotti.

Un aspect du conflit qui fait actuellement rage au Moyen-Orient qui ne servait pas le propos de Manuel Valls ? Ce dernier a en tout cas republié son message avec une autre photo, émanant cette fois, entre autres, du compte Twitter de l’armée israélienne et montrant un bus en flammes dans le centre d’Israël après un tir de roquette attribué au Hamas par Tsahal.

Ces derniers jours, les violences entre Israéliens et Palestiniens sont montées d’un cran au Moyen-Orient. Les affrontements sur l’esplanade des Mosquées, et les tensions autour de l’expulsion de familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah à Jérsualem-Est (occupée illégalement par l’Etat hébreu) a laissé place à un affrontement entre Tsahal et le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza. Alors que des centaines de roquettes tirées par le mouvement islamiste s’abattent sur Israël, l’armée israélienne a intensifié ses bombardements ces dernières heures.

Selon un bilan provisoire officiel en date du 12 mai, les affrontements de ces derniers jours ont fait 48 morts à Gaza (dont 14 enfants) et cinq en Israël. Deux Palestiniens ont également perdu la vie en Cisjordanie occupée. 

Source à l’adresse RT France