Darmanin demande au préfet de Paris d’interdire les manifestations en lien avec le Proche-Orient

Le ministre de l’Intérieur a indiqué avoir demandé au préfet de police de Paris d’interdire les manifestations en lien avec la récente montée de violence en Israël et dans la bande Gaza. Ces rassemblements devraient se tenir le samedi 15 mai.

Dans un message publié le 13 mai sur Twitter, le ministre de l’Intérieur a indiqué avoir demandé au préfet de police de Paris, Didier Lallement, d’interdire les manifestations qui devaient avoir lieu ce samedi 15 mais dans la capitale, en lien avec les tensions au Proche-Orient. «De graves troubles à l’ordre public furent constatés en 2014», justifie le ministre, qui précise que «consigne a été donnée aux préfets d’être particulièrement vigilants et fermes».

Des associations telles que celle des Palestiniens en Ile-de-France avaient appelé à manifester ce 15 mai dans le quartier parisien de Barbès «en soutien à la résistance du peuple palestinien». 

L’Association France Palestine Solidarité a quant à elle lancé plusieurs appels aux rassemblements lors des 12 et 15 mai à Paris, Bordeaux, Lyon ou encore Strasbourg, afin de dénoncer «les agressions à l’encontre des Palestiniens de Jérusalem» commises selon elle par les «bandes fascistes et racistes des suprémacistes israéliens». D’autres rassemblement devraient avoir lieu dans une vingtaine de villes françaises telles que Lille, Marseille, Nancy, ou encore Saint-Étienne, comme l’indique France Bleu.

Source à l’adresse RT France