Quatre Palestiniens tués et plus de 100 blessés dans des affrontements avec Tsahal en Cisjordanie

Lors de heurts opposants l’armée israélienne à des manifestants arabes en Cisjordanie occupée, quatre Palestiniens ont été tués et une centaine d’autres blessés lors de la seule journée du 14 mai.

Selon un nouveau bilan du ministère de la Santé palestinien et du Croissant rouge, quatre Palestiniens ont été tués en Cisjordanie depuis la matinée du 14 mai dans plusieurs heurts avec l’armée israélienne, en marge d’une vaste journée de manifestations de colère qui a fait plus d’une centaine de blessés. 

Des manifestations se sont tenues ce jour-là dans plusieurs villes palestiniennes de Cisjordanie comme Naplouse, Qalqilya, Tulkarem et Jénine dans le nord, et Hébron dans le sud.

Dans l’après-midi, deux Palestiniens, blessés à balles réelles dans les villages de Marda et Skaka dans le nord de la Cisjordanie occupée, ont succombé à leurs blessures. Un troisième avait été tué plus tôt par l’armée près de Jénine, tandis qu’un quatrième homme avait été abattu près de la colonie israélienne d’Ofra après avoir tenté d’attaquer des soldats, selon l’armée israélienne. D’après Tsahal, en effet, le soldat a tiré sur un «assaillant» qui a d’abord accéléré en sa direction à bord d’une voiture avant d’en sortir et de tenter de le poignarder.

De nombreux rassemblements ont traditionnellement lieu à travers la Cisjordanie occupée le vendredi, jour de repos hebdomadaire, pour protester contre l’expansion des colonies israéliennes, illégales au regard du droit international. Ce 14 mai, les manifestations dénoncent également les frappes israéliennes sur l’enclave palestinienne de Gaza qui ont débuté le 10 mai en riposte à des tirs de roquettes.

Le Croissant rouge a fait état ce jour de plus de 100 blessés en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël et séparé de l’enclave de Gaza par le sol israélien. Environ 475 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie, territoire où habitent plus de 2,8 millions de Palestiniens.

Escalade de violences entre Israël et le Hamas autour de Gaza

Ces événements surviennent sur fond d’une escalade militaire inédite depuis 2014 entre Israël et le mouvement palestinien Hamas et ont fait plus de 100 morts à Gaza et neuf côté israélien, depuis environ une semaine. La menace d’expulsion de familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est au profit de colons juifs s’est traduite par un pic de tensions il y a quelques semaines, avant de virer à l’affrontement entre Palestiniens et Israéliens sur l’esplanade des Mosquées, puis en reprise du conflit Hamas-Israël.

Des violences ont également éclaté dans des villes israéliennes mixtes arabes et juives telles que Lod. Depuis lundi 10 mai, huit Palestiniens ont ainsi été tués dans ces affrontements, d’après des sources palestiniennes. 

Source à l’adresse RT France