Arnaque aux bitcoins, finalement Tesla ne les accepte plus !

Lorsque Elon Musk le mythique patron et fondateur de Tesla annonce que son entreprise acceptera les bitcoins pour l’achat de ses véhicules, c’est un concert de louanges de la part des croyants dans la valeur du rien.

A ce moment là j’explique que globalement, accepter d’être payé en bitcoins pour repartir avec une voiture à 100 000 euros aujourd’hui c’est un peu la même chose que lorsque j’avais 25 ans, et que l’on pouvait sortir d’un concessionnaire en France avec une voiture en ayant payé en « cash » sans que cela n’émeuve personne.

Autres temps, autres mœurs.

Officiellement c’est pour sauver les petits oiseaux et être écolo !

« Dans la soirée du 13 mai, le milliardaire fait finalement volte-face. Il publie sur Twitter un communiqué expliquant son revirement : « Tesla a suspendu les achats de voitures avec des bitcoins. Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires émissions (de gaz à effet de serre) de tous les combustibles. La cryptomonnaie est une bonne idée à plein de niveaux et nous pensons qu’elle a un avenir prometteur, mais cela ne doit pas compromettre l’environnement. »

Tout ceci est une vaste fumisterie, comme d’ailleurs les voitures électriques elles-mêmes qui ont un bilan environnemental absolument dramatique, car le CO² c’est bien de le regarder mais tout pollue, pas que le CO² !

Personne ne vous le dira, et Musk qui a voulu faire un « coup » vient de se faire rattraper par la patrouille, qui lui a aimablement expliqué qu’il était hors de question que les types qui extorquent des millions à des entreprises comme Colonial en faisant des cyber-attaques qui bloquent des pans entiers du pays, puissent repartir après avec une belle auto toute neuve.

Cette information confirme à mon sens mon analyse, et qui n’est d’ailleurs pas que la mienne.

La blockchain est une technologie qui survivra certainement, les cryptos privées, elles, seront laminées par les Etats, non sans avoir fait la richesse de certains initiés.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Parisien.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae