Jérusalem-Est : une voiture bélier blesse plusieurs policiers israéliens, le conducteur tué

Une attaque à la voiture bélier visant des forces de sécurité israélienne a fait plusieurs blessés à Jérusalem-Est, dans le quartier d’où sont parties les premières manifestations qui ont enclenché l’escalade actuelle entre Israël et Palestine.

Les forces israéliennes ont abattu le 16 mai un Palestinien qui a utilisé sa voiture comme bélier contre un barrage de police, blessant plusieurs agents dans le quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est. «Quatre policiers ont été blessés dans une attaque à la voiture bélier», a d’abord expliqué la police israélienne, avant de déclarer six blessés auprès de Reuters, alors que les secouristes locaux ont fait état de sept blessés au total.

Attention : les vidéos ci-dessous peuvent heurter la sensibilité 

Plusieurs vidéos montrent une voiture percutant à grande vitesse un barrage routier. La police israélienne a parlé d’attaque délibérée, et a déclaré que les agents avaient ouvert le feu, tuant le chauffeur dans son véhicule. Ce dernier serait un habitant palestinien de Jérusalem.

Un quartier sous tension depuis début mai

Abu Ubaida, un porte-parole du mouvement palestinien Hamas, a salué ce qu’il a décrit comme une «opération héroïque et audacieuse» à Cheikh Jarrah. De nombreux policiers sont déployés dans ce quartier de la Ville sainte, théâtre des premières manifestations palestiniennes début mai pour protester contre la menace d’expulsion de familles palestiniennes au profit de colons israéliens.

Les tensions s’articulent sur la question de la propriété foncière de terres sur lesquelles sont construites plusieurs maisons où vivent quatre familles palestiniennes. Le tribunal de district de Jérusalem a rendu en début d’année une décision favorable aux familles juives qui revendiquent des droits de propriété dans ce quartier de Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé et annexé par Israël.

Au cours des manifestations, les heurts qui ont suivi avec la police israélienne à Jérusalem-Est ont déclenché le 10 mai l’escalade actuelle, avec un barrage de roquettes tirées par le Hamas sur Israël en «solidarité» avec les centaines de manifestants palestiniens blessés.

Source à l’adresse RT France