L’UE retarderait volontairement l’enregistrement du vaccin Spoutnik V, selon le renseignement russe

Alors que les 27 devraient autoriser prochainement les voyages aux individus ayant reçu un vaccin homologué, Bruxelles est accusé par le chef du renseignement extérieur russe de retarder volontairement la mise sur le marché du Spoutnik V dans l’UE.

Interrogé le 19 mai sur la chaîne de télévision russe Pervy Kanal, le directeur du service russe des renseignements extérieurs Sergueï Narychkine a accusé l’Union européenne (UE) de retarder volontairement l’enregistrement du vaccin russe Spoutnik V.

«Je ne veux pas blâmer les experts et spécialistes de l’Agence européenne des médicaments [EMA] mais nous savons avec certitude que ce retard est dû à des signaux que [leur] donnent des personnes haut placées de l’Union européenne», a encore ajouté Sergueï Narychkine, dont les propos sont rapportés par l’agence de presse Ria Novosti.

«N’y a-t-il que des raisons politiques à cela, ou y a-t-il encore un facteur économique ? Je l’ignore», a remarqué le chef du renseignement extérieur russe, estimant que c’était «aux citoyens des pays européens eux-mêmes et à [leurs] forces de police et de justice de chercher à […] comprendre» l’objectif d’une telle manœuvre. 

Les frontières européennes bientôt ouvertes… mais pas au Spoutnik V ?

Après de multiples demandes de mise sur le marché de la part du fabricant russe, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a finalement lancé l’examen du Spoutnik V le 4 mars dernier en vue d’une éventuelle commercialisation sur le marché européen.

Si de nombreux autres vaccins ont été autorisés sur le Vieux continent, les autorités russes sont toujours dans l’attente d’une décision européenne. Or, comme le rapporte l’agence de presse AP ce 19 mai, les 27 se sont mis d’accord sur une possible réouverture prochaine des frontières aux individus ayant reçu un vaccin homologué.

Une liste qui ne comprend donc pas, pour l’heure, le Spoutnik V, pourtant autorisé dans plus d’une soixantaine de pays, et dont l’efficacité à plus de 91% a été attestée par la prestigieuse revue médicale The Lancet.

Le vaccin Spoutnik V a été approuvé en août 2020 en Russie, ce qui en fait le tout premier vaccin contre le Covid-19 à avoir été commercialisé dans le monde. 

Le 6 mai, le ministère de la Santé de la Fédération de Russie, le Centre national de recherche en épidémiologie et microbiologie Gamaleïa du ministère de la Santé de la Fédération de Russie et le Fonds d’investissement direct russe (RDIF) ont par ailleurs annoncé l’enregistrement d’un vaccin à dose unique dérivé du Spoutnik V, le «Spoutnik Light».

Dans l’Union européenne seuls des vaccins occidentaux sont pour l’heure autorisés, à savoir ceux de Pfizer, AstraZeneca, Moderna et Johnson & Johnson.

Source à l’adresse RT France