Paris : policiers et personnalités politiques manifestent devant l’Assemblée à l’appel des syndicats

A l’appel des syndicats, des policiers se rassemblent à Paris deux semaines après le meurtre du brigadier Eric Masson. Alors que de nombreux politiques, y compris membres du gouvernement, sont attendus, certains redoutent une récupération.

Ce 19 mai, deux semaines après le meurtre du brigadier Eric Masson, une grande manifestation des syndicats policiers a lieu devant l’Assemblée nationale pour demander une «réponse pénale» plus ferme contre ceux qui attaquent les forces de l’ordre.

De nombreux politiques présents, LFI dénonce une «récupération»

Des personnalités de tous bords seront présentes, dont le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Une importante partie des députés Les Républicains devrait aussi être présente, ainsi que le numéro deux du Rassemblement national Jordan Bardella.

A gauche, la France insoumise, voyant dans les demandes syndicales un «cahier de revendications corporatives», a annoncé qu’elle ne serait pas présente. Jean-Luc Mélenchon a ainsi fait savoir qu’il n’entendait pas «participer à l’instrumentalisation politique de ceux qui, fonctionnaires de la police nationale ou militaires de la gendarmerie nationale, sont morts lâchement assassinés par des criminels».

Les chefs du Parti socialiste, Olivier Faure, du Parti communiste, Fabien Roussel, et la maire de Paris Anne Hidalgo seront en revanche présents, tout comme l’écologiste Yannick Jadot. 

Alors que certains policiers redoutent une forme de récupération politique, l’intersyndicale a tenté de clarifier sa position dans un communiqué, spécifiant que chacun était libre de participer au rassemblement, mais qu’«aucun responsable politique ne pourra[it] accéder à la tribune ni s’y exprimer».

Source à l’adresse RT France