Euro 2021 : la chanson officielle de l’équipe de France vivement critiquée par la droite

Youssoupha a été choisi par la Fédération française de football pour interpréter l’hymne des Bleus mais cette chanson ne fait pas l’unanimité. C’est notamment «céder» à la «racaille», selon le numéro deux du Rassemblement national, Jordan Bardella

Ecris mon nom en bleu ! : l’Equipe de France de football a dévoilé le 19 mai sur Twitter le nouvel hymne des Bleus composé et interprété par le rappeur Youssoupha.

Comme de coutume, la chanson officielle des Bleus avant une grande compétition sportive ne fait pas l’unanimité, particulièrement à droite de l’échiquier politique.

Sur France info le 20 mai, l’eurodéputé du Rassemblement national (RN) Jordan Bardella a ainsi reproché au chanteur de tenir certains propos dans ses textes tels que : «La France est un pays d’escrocs» ou «[La France] a volé nos œuvres d’art, ils les ont mis dans leurs expos». Le vice-président du RN dénonce également des chansons dans lesquelles Youssoupha appelle à des menaces de mort contre Eric Zemmour ou tient des propos extrêmement virulents à l’égard de Marine Le Pen».

«Benzema avait un jour dit que Didier Deschamps cédait à une partie raciste de la France. Eh bien je pense qu’on a cédé aujourd’hui à une partie racaille de la France en choisissant [Youssoupha]», poursuit le candidat aux Régionales pour l’Ile-de-France.

La “racaillisation” de ce sport majeur et populaire témoigne du grand remplacement en cours en France

Le député RN du Gard, Nicolas Meizonnet, ironise : «J’imagine que c’est par féminisme, fair-play et désir d’unité que la FFF [Fédération française de football] a choisi le rappeur Youssoupha, auteur de menaces de mort contre Eric Zemmour et qui écrit “ma semence de nègre fout en cloque cette chienne de Marine Le Pen” ?!»

Le maire de Béziers, Robert Ménard, a lui aussi déploré sur Twitter que «la chanson officielle des Bleus [soit] signée d’un rappeur haineux qui a appelé à l’élimination d’Eric Zemmour».

L’ancien cadre du RN Jean Messiha, désormais président du cercle de réflexion «Institut Apollon», a pour sa part estimé que «La “racaillisation” de ce sport majeur et populaire [témoignait] du grand remplacement en cours en France».

Néanmoins, d’aucuns n’ont pas hésité à rappeler que par le passé Youssoupha avait reçu des commentaires positifs venant de… l’ancienne élue frontiste Marion Maréchal. Le 23 juin 2015, pour le magazine Charles, celle-ci avait effectivement déclaré : «Il y a un rappeur que j’aime bien, même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit sur le fond, mais je trouve qu’il a un talent d’écriture, c’est Youssoupha.»

Source à l’adresse RT France