21 morts en Chine lors d’une course d’ultrafond dans des conditions extrêmes

Lors d’une course sportive de 100 kilomètres dans la montagne chinoise, 21 personnes sont mortes en raison des conditions climatiques. L’organisateur et maire de la ville de Baiyin a exprimé un «immense sentiment de culpabilité».

le 22 mai, 21 personnes sont mortes parmi les participants d’une course de 100 kilomètres en montagne, dans le nord-ouest de la Chine, sous l’effet soudain de violentes conditions climatiques, ont indiqué le 23 mai les médias chinois.

De la grêle, des pluies verglaçantes et des vents violents se sont abattus dans l’après-midi sur les coureurs qui se trouvaient à haute altitude, dans la Forêt de pierre du Fleuve jaune, près de Baiyin, dans la province de Gansu.

L’agence officielle Chine nouvelle a confirmé le décès de 21 personnes, citant le siège de commandement des secours. La chaîne de télévision CCTV a fait état d’un bilan similaire, le dernier concurrent porté disparu ayant été retrouvé sans vie.

Le maire de Baiyin, Zhang Xuchen, a indiqué que le 22 mai vers midi, une partie accidentée du parcours, se situant entre les kilomètres 20 et 31, a été «soudainement frappée par des conditions météorologiques catastrophiques».

Parmi les personnes décédées se trouvaient des coureurs de fond chinois d’élite. Liang avait remporté plusieurs multi-marathons en Chine ces dernières années. Huang, qui était sourd-muet, avait remporté le marathon masculin pour les malentendants aux Jeux paralympiques nationaux de 2019 à Tianjin.

«Un immense sentiment de culpabilité», selon Zhang Xuchen

Peu de temps après avoir reçu des appels à l’aide de la part de certains participants, les organisateurs du marathon ont dépêché une équipe de secours qui a réussi à sauver 18 des 172 participants, selon le maire. Vers 14h, les conditions climatiques ont empiré et la course a été annulée, tandis que les autorités locales envoyaient davantage de secours sur place, a-t-il poursuivi.

«En tant qu’organisateur de l’événement, nous ressentons un immense sentiment de culpabilité, nous exprimons nos profondes condoléances aux familles des victimes et aux coureurs blessés», a déclaré Zhang Xuchen, alors que lui et d’autres responsables locaux s’inclinaient. Il s’agissait de la quatrième édition de cette course, organisée par le gouvernement de la ville de Baiyin et l’Association chinoise d’athlétisme.

Chine nouvelle a rapporté que certains coureurs souffraient d’hypothermie, et Zhang Xuchen a précisé que huit personnes étaient hospitalisées pour des blessures légères. Certains coureurs, enveloppés dans des couvertures de survie, ont été filmés en train d’être couchés sur une civière par les secouristes. Des photos publiées par les médias chinois ont également montré un groupe de coureurs serrés les uns contre les autres à flanc de montagne, certains enveloppés dans des couvertures de survie.

Au total, plus de 700 sauveteurs ont été mobilisés pour rechercher les disparus. Des images des médias locaux montraient des secouristes en treillis munis de lampes frontales en train d’escalader le terrain rocheux la nuit. 

Un froid «insupportable», selon un rescapé

«Tout mon corps était trempé, y compris mes chaussures et mes chaussettes. Je ne pouvais pas me tenir droit à cause du vent, j’avais très peur d’être emporté par le vent. Le froid est devenu de plus en plus insupportable», a déclaré un rescapé à des médias locaux, ajoutant : «En descendant la montagne, je ressentais déjà des symptômes d’hypothermie.»

Les autorités de la province ont mis en place en place une commission d’enquête pour déterminer les causes de ce drame, a déclaré Zhang Xuchen.

Le Gansu, l’une des régions les plus pauvres de Chine, longe la Mongolie au nord et le Xinjiang à l’ouest. Des inondations et des glissements de terrain meurtriers ont frappé la province par le passé. Ils auraient tué plus de 1 000 personnes dans une ville en 2010. La région est également sujette aux séismes.

La Forêt de pierre du Fleuve jaune est célèbre pour ses paysages montagneux accidentés marqués par des stalagmites et des piliers en pierre. Elle est souvent utilisée comme cadre dans de nombreux émissions de télévision et films chinois, selon le China Daily.

Le marathon et les sports extrêmes ont gagné en popularité dans la classe moyenne chinoise ces dernières années.

Source à l’adresse RT France