Genève: rencontre entre conseillers à la sécurité russe et américain, un sommet Poutine-Biden évoqué

Le secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie a rencontré le conseiller à la sécurité nationale du président américain à Genève pour des discussions «constructives», lors desquelles ils ont évoqué un possible sommet russo-américain.

Le Conseil de sécurité de la Fédération de Russie s’est félicité dans un communiqué de discussions «constructives» après une rencontre le 24 mai ente son secrétaire Nikolaï Patrouchev et le conseiller à la sécurité nationale du président américain Jake Sullivan à Genève. 

«Les parties sont convenues que la normalisation des relations russo-américaines serait non seulement dans l’intérêt des deux pays mais aussi contribuerait à la prévisibilité et à la stabilité sur la scène internationale», précise le texte qui évoque un futur sommet entre les deux pays. 

«La réunion de lundi [24 mai] à Genève est devenue une étape importante dans la préparation d’un éventuel sommet entre les deux dirigeants, Vladimir Poutine et Joe Biden», a précisé Nikolaï Patrouchev cité par l’agence TASS. Il s’agit de la première rencontre entre les deux dignitaires qui se sont parlés précédemment au téléphone. 

Parmi les sujets abordés, l’«attention prioritaire a été accordée aux sujets associés à la stabilité stratégique», précise le communiqué. «Les parties se sont dites convaincues que des solutions mutuellement acceptables pourraient être élaborées sur un certain nombre de questions», lit-on encore même si le communiqué évoque tout de même des «divergences qui subsistent». 

Ces discussion interviennent après une rencontre diplomatique le 19 mai entre les chefs de la diplomatie des deux pays Anthony Blinken et Sergueï Lavrov en Islande le 19 mai, la première depuis le changement de gouvernement aux Etats-Unis. Sergueï Lavrov a déclaré à cette occasion que les deux pays comprenaient «la nécessité de mettre fin au climat malsain qui s’est formé dans [leurs] relations ces dernières années». «Nous sommes d’avis que si les leaders de la Russie et des Etats-Unis peuvent travailler ensemble, en collaboration, nos peuples… le monde entier peut être un endroit plus sûr et sécurisé», a déclaré pour sa part Anthony Blinken, notant cependant des approches «très différentes en ce qui concerne l’analyse de la situation sur la scène internationale». 

Source à l’adresse RT France