67 ans au moins pour payer uniquement la dette Covid !

« La dette française ne retrouverait pas son niveau pré-Covid avant… 67 ans. La majorité des pays de la zone euro auront du mal à réduire leur endettement, selon une étude.

Bruno Le Maire en a fait un mantra : le remboursement de la dette contractée pendant le Covid se « fera par la croissance » et « pas par les impôts ». Derrière cette promesse répétée à l’envi par le ministre de l’Economie, cruciale à un an de l’élection présidentielle, se cache un défi économique monumental.

Le taux d’endettement de la France aura grimpé de 20 points pendant la crise, avec un pic attendu à 118 % du PIB cette année. Le montant de la dette (2 650 milliards d’euros en 2020) a doublé en vingt ans. Or le niveau de croissance nécessaire pour réduire ce fardeau doit être nettement supérieur à celui enregistré ces vingt dernières années, autour de 1,5 % par an. « À moins que la France ne réussisse à doper significativement son niveau de croissance du PIB et/ou n’améliore son équilibre budgétaire primaire, elle va essentiellement faire du surplace en ce qui concerne la réduction de son fardeau de dette du Covid-19 », prévient une étude de l’assureur Euler Hermes ».

Parce que vous croyez encore que l’on va rembourser cette dette ?

Personne n’ose le dire mais la situation pour la France est déjà irrémédiablement compromise.

Pour l’Italie c’est encore pire.

La question est de savoir ce qui sera demandé à ces pays pour que l’Allemagne et la BCE abandonne une grosse partie de la dette.

J’ai ma petite idée.

Et cela tourne évidemment autour de notre souveraineté et des attributs de ce qui a fait notre puissance, à savoir notre indépendance, notre siège à l’Onu ou encore notre arme nucléaire. Cela terminera sous pavillon européen et contrôle germanique.

La France, aura alors été complètement détruite par ses propres dirigeants politiques.

Nous n’y sommes pas, mais nous n’en sommes plus très loin, et vous verrez cela très prochainement se profiler.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae