Ecarter le Hamas et «reconstruire» : Antony Blinken détaille la vision américaine au Proche-Orient

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a déclaré que les Etats-Unis souhaitaient «reconstruire» leurs relations avec la Palestine et annoncé des aides financières pour Gaza. Le diplomate a aussi milité pour une solution à «deux Etats».

Lors d’une visite au Proche-Orient le 25 mai dans l’espoir de consolider la trêve entre l’Etat hébreu et le mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken s’est rendu à Jérusalem puis Ramallah où il s’est entretenu successivement avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou puis le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Arrivé dans la matinée à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, Antony Blinken s’est entretenu avec le Premier ministre israélien à Jérusalem. Lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de cette rencontre, le diplomate américain a annoncé que les Etats-Unis voulaient éviter que le Hamas «bénéficie» de la reconstruction de Gaza, précisant qu’il restait encore «beaucoup de travail» pour «restaurer la confiance» entre Israéliens et Palestiniens. Le diplomate américain a par ailleurs réaffirmé le «soutien entier au droit d’Israël de se défendre».

De son côté, le chef du gouvernement israélien a prévenu que l’Etat hébreu apporterait une réponse «très puissante» en cas de violation du cessez-le-feu par le Hamas.

«Avancer sur le processus de réouverture du consulat à Jérusalem» chargé des Affaires palestiniennes

Après sa rencontre avec le chef du gouvernement israélien, le diplomate américain s’est rendu à Ramallah, où il s’est entretenu avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. A l’issue de cette rencontre, il a déclaré que les Etats-Unis souhaitaient «reconstruire» leur relation avec les Palestiniens.

«Comme je l’ai dit au président [Mahmoud Abbas], je suis ici pour souligner l’engagement des Etats-Unis à reconstruire la relation avec l’Autorité palestinienne et le peuple palestinien, une relation fondée sur le respect mutuel», a assuré Antony Blinken. Le diplomate a notamment annoncé la volonté des Etats-Unis d’«avancer sur le processus de réouverture du consulat [américain] à Jérusalem» chargé des Affaires palestiniennes et fermé en 2019 par l’administration Trump.

Le secrétaire d’Etat américain a également réaffirmé le soutien des Etats-Unis à une solution «à deux Etats» considérée «comme la seule façon d’assurer le futur d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique et bien sûr de donner aux Palestiniens l’Etat auquel ils ont le droit», a-t-il insisté.

L’administration Biden va demander au Congrès de débloquer 75 millions de dollars pour les Palestiniens

Concernant l’aide financière américaine, l’administration Biden va demander au Congrès américain de débloquer 75 millions de dollars (environ 61 millions d’euros) à destination des Palestiniens, a-t-il détaillé, précisant que Washington souhaitait en plus allouer 5,5 millions de dollars (4,4 millions d’euros) d’aide urgente à la bande de Gaza et 32 millions de dollars (26 millions d’euros) à l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

Remerciant l’administration américaine pour son soutien, le président palestinien s’est dit «prêt à travailler directement pour aider à la reconstruction de Gaza» en réaffirmant son «attachement à la résistance pacifique et populaire» et son «rejet de la violence et du terrorisme sous toutes leurs formes».

Du 10 au 21 mai, 253 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza, parmi lesquels 66 enfants et des combattants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 12 morts parmi lesquels un enfant, une adolescente et un soldat, d’après la police.

Source à l’adresse RT France