Sanctions : «nous sommes à un moment de vérité dans notre relation avec la Russie», affirme Macron

Evoquant les sanctions prises à la fois contre la Biélorussie, mais aussi contre la Russie, le dirigeant français a reconnu l’inefficacité de ces mesures à infléchir la politique menée par ces pays. Il s’est interrogé sur la stratégie à opérer.

Lors d’une conférence de presse ce 25 mai à Bruxelles, Emmanuel Macron a évoqué le possible durcissement des sanctions contre Minsk. Alors qu’un journaliste de France TV notait que les multiples sanctions économiques prises contre la Biélorussie, mais également la Russie, n’avaient pas pour effet d’infléchir la politique de ces pays, Emmanuel Macron a reconnu : «Nous sommes à la limite des politiques de sanctions.»

Réagissant aux propos du journalistes, qui l’interrogeait sur la nécessité de prendre des sanctions plus fortes, le dirigeant français a poursuivi en retournant la question : «Dans ces cas là on lance un conflit armé ? On rompt simplement les relations ?»

Evoquant la relation de la France avec la Russie, Emmanuel Macron a affirmé : «la politique des sanctions progressives sur des situations gelées n’est plus une politique efficace». «Nous sommes à un moment de vérité dans notre relation avec la Russie qui doit nous conduire à repenser les termes de la tension qu’on décide d’installer», a-t-il poursuivi.

Source à l’adresse RT France