Bas-Rhin : la DGSI interpelle quatre jeunes suspectés de préparer une action terroriste

Alors que le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête préliminaire, quatre personnes «d’origine tchétchène» ont été interpellées ce 26 mai en Alsace. Agés de 16 à 18 ans, ces jeunes sont soupçonnés d’avoir préparé un attentat.

Quatre jeunes «d’origine tchétchène» ont été interpellés, le 26 mai, dans le Bas-Rhin par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet national antiterroriste (Pnat) relative à des suspicions de préparation d’action violente, rapportent France Télévisions et l’AFP.

Les suspects ont été interpellés à Strasbourg pour trois d’entre eux et à Schiltigheim (banlieue nord) pour le quatrième. Il s’agit de trois mineurs et d’un majeur, âgés de 16, 17 et 18 ans, nés dans le Caucase, en Russie. Soupçonnés dans l’enquête pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle», ils ont interpellés à l’aube par des policiers de la DGSI, a précisé une source judiciaire à l’AFP, confirmant une information de France Télévisions. Tous sont «soupçonnés d’avoir préparé un projet d’action violente», et des «supports numériques» ont été saisis en perquisition, a encore assuré la source judiciaire.

Depuis plusieurs mois, après l’assassinat mi-octobre du professeur Samuel Paty par un jeune réfugié tchétchène, Abdoullakh Anzorov, les autorités françaises ont mis l’accent sur les Tchétchènes de France, en accélérant les procédures d’expulsion des personnes soupçonnées de radicalisation. Fin avril, trois personnes, deux originaires de Russie et une de Géorgie, pour partie issues de la communauté tchétchène, avaient été mises en examen et écrouées pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle» et «financement du terrorisme».

Source à l’adresse RT France