« Le fardeau de la dette Covid, l’inflation seule solution ? » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Le fardeau de la dette Covid est un sujet qui devrait être au cœur de la prochaine campagne électorale pour les présidentielle de 2022. Il est fort probable que ce sujet, fondamental, soit soigneusement éludé par des candidats à qui l’essentiel est invisible depuis bien des années désormais.

Pourtant, la dette Covid est colossale.

Comme vous le montre cette infographie du journal Les Echos, il faudra pour la rembourser au moins :

67 ans pour la France.

89 ans pour l’Espagne.

26 ans pour l’Italie (là je suis un peu sceptique pour la durée italienne)

Et… seulement 7 ans pour l’Allemagne.

Je vous invite, après avoir pris conscience de ces durées monstrueuses pour rembourser rien que la dette Covid actuelle, je ne vous parle même pas des autres dettes déjà accumulées ou des nouvelles dettes à venir, encore plus, si nous avons encore une vague de coronavirus ou un nouveau variant de SARS-CoV-2 et demi… à écouter la petite vidéo de Jean-Marc Daniel, qui n’est pas un gauchiste émérite.

Que dit-il ?

Que nos générations futures vont payer deux fois. Elles vont payer nos retraites par répartition mais également les retraites des Californiens à travers le remboursement de notre dette puisque ce sont les Californiens (et les autres créanciers étrangers) qui la détiennent.

Mais il dit aussi, et en réalité il commence par cela, que la BCE détient 20 % de notre dette, ce qui revient à dire que nous nous devons à nous-même, que ce sont des jeux d’écriture et que c’est une dette gratuite et que c’est un « drôle de monde ».

Donc résumons. 

Il faudra au mieux, je dis bien au mieux, 67 ans à la France pour rembourser la dette Covid sans même parler du reste.

La BCE détient déjà 20 % de notre dette à taux zéro.

Nous n’avons pas de croissance économique autonome et forte qui ne soit pas basée sur toujours plus de dettes.

Nos taux d’imposition sont les plus élevés de l’OCDE devant même les pays nordiques.

Et pourtant… chaque année notre pays plonge un peu plus.

Alors nous pouvons raisonnablement penser que nous ne serons pas en mesure de rembourser nos dettes ne serait-ce parce que nous ne pouvons plus augmenter plus les impôts sans obtenir ce qu’il s’est passé dans l’ex-URSS à savoir que ceux qui font, cesseront de faire.

Si nous ne pouvons pas augmenter la pression fiscale.

Si nous n’avons pas une croissance très forte pour créer de la richesse.

Si nous n’arrivons pas à baisser significativement nos dépenses…

Alors, quelle solution reste-t-il ?

La faillite ou l’inflation.

C’est pour ces raisons-là que je postule dans mon dossier STRATEGIES consacré à l’inflation et dont vous pouvez voir la couverture ci-dessous, que cette inflation sera durable (pour tout un tas de raisons que je vous explique en détail).

Ne sous-estimez pas les effets de la résolution de la crise de la dette par l’inflation. Ce sera redoutable pour votre épargne et votre pouvoir d’achat.

Pour en savoir plus et vous abonner à la lettre STRATEGIES tous les renseignements se trouvent ici.

Charles SANNAT

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae