Anniversaire de la mort de George Floyd : une manifestation dégénère en émeute à Portland

Une manifestation pour l’anniversaire de la mort de George Floyd a dégénéré en émeute le 25 mai à Portland en fin de journée. Les protestataires ont tenté d’incendier un bâtiment de justice de la ville et cinq individus ont été interpellés.

Après une marche populaire le 25 mai en souvenir de George Floyd, tué un an plus tôt à Minneapolis lors de son interpellation, environ 200 individus ont saccagé des commerces et tenté d’incendier le «Justice center» de la ville de Portland (hébergeant notamment des salles d’audience et de centres de détention), avant de s’en prendre aux forces de l’ordre, selon le New York Post.

Les émeutiers, dont plusieurs portaient des casques, des masques à gaz ou des parapluies pour dissimuler leurs identités, se sont rendus devant le bâtiment, situé dans le centre de la ville, et la foule s’est mise à crier «brûlez le bâtiment», d’après ABC News. Une partie des manifestants a alors tenté de mettre le feu à l’édifice en poussant des bennes à ordures enflammées, pendant que plusieurs d’entre eux essayaient d’y entrer par effraction, selon le bureau de police de Portland.

Rendus sur place, des agents de police ont averti la foule que ce rassemblement était considéré comme illégal. «Les gens ont lancé des bouteilles d’eau glacée, des bouteilles en verre, des œufs et des pointes métalliques sur les agents et ont tiré des feux d’artifice de type mortier sur les agents», a précisé le bureau de police de la ville cité par ABC News. 

Cinq arrestations

L’état d’émeute a finalement été déclaré vers 22h en raison de la «conduite violente et tumultueuse de la foule» et les forces de l’ordre ont ordonné aux émeutiers de se disperser. Plusieurs d’entre eux se sont alors dirigés vers l’hôtel de ville où ils ont saccagé différents commerces, selon The Oregonian.

Toujours d’après ABC News, les agents ont finalement procédé à cinq «arrestations ciblées» d’individus âgés de 21 à 30 ans et à minuit, la foule s’était réduite à quelques dizaines de personnes.

Aux Etats-Unis, Portland est devenu l’un des principaux sites de contestation dans le pays après la mort de George Floyd. Des manifestations ont eu lieu dans le centre-ville pendant plus de 100 jours consécutifs l’année dernière et de nombreuses nuits se sont terminées par de violents affrontements entre les manifestants et les forces d’ordre.

Source à l’adresse RT France