Le naufrage de la fibre, le naufrage de la France

Internet par la fibre : 20 % à 30 % des raccordements sont « en échec », dénonce le régulateur.

La présidente de l’Autorité française de régulation des télécoms (Arcep), Laure de la Raudière, a pointé mercredi 26 mai des des problèmes de qualité « inacceptables » lors des raccordements à la fibre, qui se multiplient en France.

« Il y a des investissements record sur la fibre par les opérateurs », s’est félicitée Laure de la Raudière sur BFM Business , avec « 3,3 millions d’abonnés en plus en 2020, soit un million de plus » que la progression de 2019.

« Mais on constate aussi que les raccordements ne se passent pas bien. Il y a 20 à 30 % des raccordements qui sont en échec (…) il y a des défauts de qualité et c’est tout à fait inacceptable » , a-t-elle dit. Pour remédier à cette situation, il faut que « les relations entre les opérateurs d’infrastructure » qui gèrent les réseaux et « les opérateurs commerciaux » qui raccordent le client « soient bien mieux calées », a-t-elle estimé.

« On va les mettre devant leurs responsabilités » dit-elle !

Mais ce n’est pas une question de responsabilité.

C’est une question de compétences.

On peut mettre des amendes.

On peut infliger des pénalités.

On peut mettre à l’index, engueuler, hurler ou tempêter.

On peut imprimer des billets, de l’argent ou de la monnaie par milliers.

Mais, on n’imprime pas de pétrole, pas plus que l’on imprime de compétences.

Le problème de notre pays ce sont les compétences, c’est la formation et c’est la capacité à lancer une opération sans avoir au préalable formé le personnel nécessaire.

C’est à chaque fois le même problème.

Cela a été la même chose pour les compteurs Linky qui prennent feu ce qui est vrai, parce que les gus ne serraient pas assez les fils dans le nouveau compteur !

Cela est la même chose dans le monde de la rénovation des bâtiments ou de l’isolation où la moitié des gus ne connait rien à l’affaire.

On ne peut pas faire de masse quand il n’y a pas des masses de compétences et de gens formés.

A vouloir faire une société d’imbéciles, et bien nous obtenons une société qui n’arrive plus à rien.

Sacrée réussite à la française et exemple même de ce que donne l’idéologie égalitariste, l’absence d’ambition et d’exigence.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Boursorama.com ici

Source à l’adresse Insolentiae