L’Etat recule à 2023 la hausse sur la gazole non routier. Il a raison !

« Nouveau recul sur la niche fiscale du gazole non routier » titre Le Monde sur la fin de l’avantage sur ce carburant principalement utilisé dans le BTP, sujet sensible depuis la tempête « gilets jaunes », elle-même née d’une contestation massive d’une taxe carburant, qui est repoussée au 1er janvier 2023.

Est-ce une bonne idée ?

Oui si Macron veut être réélu ce qui n’est pas gagné dans tous les cas, et s’il veut éviter une nouvelle jacquerie du carburant moderne.

Tous les professionnels aux faibles marges, agriculteurs comme société du BTP, utilisent du gazole dit GNR pour leurs engins agricoles ou de travaux.

Et les tracteurs et autres tractopelles sont des engins au moins aussi lourds que les petits blindés vieux de 50 ans de la gendarmerie nationale.

Alors mieux vaut éviter d’allumer la mèche d’un nouvel incendie.

Il est plutôt rassurant de voir que le métier rentre au bout de 5 ans dans la caboche de certains des mamamouchis.

Il était temps.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Monde.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae