Tennessee : un magasin de chapeaux propose un écusson «non vacciné» inspiré de l’étoile jaune nazie

Dans le Tennessee, une commerçante qui vend des chapeaux a essuyé un torrent de haine après avoir proposé des étoiles jaunes à la vente pour les personnes non vaccinées. De son côté, le géant Amazon a dû retirer à la hâte un T-shirt étoilé.

Dans le Tennessee, une commerçante de Nashville propriétaire d’un établissement qui vend des chapeaux a suscité de vives réactions en proposant à la vente une étoile jaune semblable à celle que l’on attribuait aux juifs sous l’Allemagne nazie. Cette étoile s’adresse aux personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner puisqu’une inscription «non vacciné» y est apposée.

Sur la page Instagram de son magasin (hatWRKS) la commerçante a publié le 28 mai une photo d’elle avec cet écusson pour en faire la promotion. Si le post a depuis été supprimé, des captures d’écran ont rapidement fait le tour du web, suscitant un torrent de condamnations et d’indignations autour de la boutique et de sa propriétaire Gigi Gaskins.

Les fournisseurs de chapeaux se retirent les uns après les autres

Pour répondre à toutes les critiques qui lui étaient faites, la boutique a publié une autre publication un peu plus tard en se demandant si les gens indignés par ce post étaient aussi indignés par la «tyrannie» que connaissait le monde en faisant référence aux restrictions gouvernementales et sanitaires imposées dans le cadre de la pandémie de Covid-19. La gérante a par ailleurs estimé qu’elle respectait beaucoup plus l’histoire en se tenant «aux côtés de ceux qui sont tombés au combat» qu’en restant dans le silence et la conformité.

Le 29 mai, plusieurs manifestants se sont néanmoins rendus devant la boutique de la propriétaire pour faire valoir leur mécontentement en arborant une affiche : «Pas de nazis à Nashville !» L’initiative de la commerçante a par ailleurs été punie par ses partenaires commerciaux sous la pression de nombreux appels au boycott. «En raison du contenu et des opinions offensantes partagées par HatWRKS à Nashville, Stetson et nos partenaires de distribution cesseront la vente de tous les produits Stetson» dans ce magasin, a déclaré l’entreprise américaine qui était autrefois la plus grande entreprise de chapeaux au monde, en ajoutant qu’elle «condamnait l’antisémitisme et la discrimination de toute sorte.»

Le fabricant australien Akubra Hats s’est également empressé de prendre ses distances avec la boutique en déclarant que «le contenu, les opinions et la valeur de ce revendeur ne sont pas ceux partagés par Akubra et, en conséquence, nous avons pris des mesures pour cesser de commercer avec eux». Bailey Hats a également déclaré que «l’utilisation de l’étoile de David par notre client comme une déclaration contre la vaccination n’était pas seulement insensible, mais irrespectueuse et erronée. Nous avons encouragé notre cliente à présenter des excuses sincères pour son erreur et avons suspendu son compte dans l’intervalle.»

Mon intention était de partager mon inquiétude et ma peur sincère

La propriétaire du magasin, Gigi Gaskins, qui a tenté à plusieurs reprises d’expliquer sa démarche, a finalement présenté ses excuses le 29 mai. «En aucun cas, je n’avais l’intention de banaliser l’étoile de David ou de manquer de respect à ce qui est arrivé à des millions de personnes […] Je m’excuse sincèrement pour toute insensibilité», a-t-elle déclaré dans un post Instagram. «Mon intention n’était pas d’exploiter ou de faire du profit. Mon intention était de partager mon inquiétude et ma peur sincère et de faire tout ce que je peux pour m’assurer que rien de tel ne se reproduise», a-t-elle indiqué en supprimant le post original publié sur Instagram dans lequel elle promouvait son étoile jaune. Le 30 mai sur Instagram elle a complété ses propos en dénonçant «l’océan d’irrationalité» dans lequel baigne le monde et en précisant qu’elle s’était battue toute sa vie contre «la marche totalitaire et l’accumulation de pouvoir que nous voyons par delà la planète». 

Amazon vend un T-shirt floqué d’une étoile jaune… et le retire aussitôt

Comme le rapporte BFM TV, le géant en ligne Amazon a également été au centre de nombreuses indignations après avoir proposé à la vente (pendant quelques heures) un T-shirt doté d’une étoile jaune pour les personnes non vaccinées. Sur ce T-shirt noir floqué d’une étoile jaune est inscrite la mention «non vacciné». Dans un tweet, l’Américain Seamus Blackley qui est l’un des créateurs de la première Xbox de Microsoft et qui est suivi par près de 65 000 personnes a interpellé le géant américain en menaçant de ne plus jamais utiliser les services d’Amazon si le produit n’était pas supprimé dans les 24 heures. Une menace publique qui n’aura pas été veine puisque le géant en ligne a décidé de supprimer ce produit à la vente quelques heures après la publication de Seamus Blackley. Dans une autre publication émise le 30 mai, celui-ci se félicite de la décision d’Amazon et remercie tous ceux qui l’ont aidé à faire retirer ce produit.

Aux Etats-Unis, l’étoile jaune serait-elle en train de devenir un symbole controversé des individus qui ne souhaitent pas se faire vacciner, considérant que le pass sanitaire comme la plupart des mesures sanitaires mises en place pour lutter contre le Covid-19 étaient des mesures discriminatoires ? En début de semaine, la représentante républicaine de Géorgie Marjorie Taylor Greene avait en ce sens comparé les exigences en matière de vaccination sur le lieu de travail à l’étoile nazie.

En France, interrogé par RT France, l’humoriste Jean-Marie Bigard qui participait à une manifestation contre le pass sanitaire le 22 mai à Paris, avait estimé que ce document était une «honte nationale», comparant ce dispositif à l’étoile jaune qu’on apposait sur la poitrine des juifs. L’humoriste se demandait d’ailleurs pourquoi les personnes vaccinées ne portaient pas un tel signe puisque cela était sans doute «beaucoup plus pratique».

Source à l’adresse RT France