Bron : des tags anti-islam et une croix gammée découverts sur une résidence étudiante

Des inscriptions insultantes ont été découvertes sur un mur d’une résidence étudiante dans la banlieue lyonnaise, quelques jours après que des affiches de campagne de l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem ont été dégradées dans la même ville.

Des inscriptions contre la religion musulmane et ses adeptes («isslam assassin» [sic], «musulmans dehors») ainsi qu’une croix gammée ont été découverts le 28 mai sur un mur de la résidence étudiante Arcole de Bron, près de Lyon, rapporte Le Progrès.

Le maire LR de la ville Jérémie Bréaud a dénoncé «un acte isolé d’individus qui n’ont rien à faire dans la République». Le groupe d’opposition écologiste Bron Naturellement a condamné «ces actes odieux et cette idéologie infâme».

Le groupe écologiste a demandé à la municipalité d’organiser un rassemblement républicain «pour condamner ces ignominies et montrer que nous faisons bloc lorsque nos principes sont attaqués et les habitants stigmatisés». Mais le maire s’y est opposé : «L’heure est à l’apaisement et au rassemblement, mais il n’y aura pas de marche blanche», a-t-il expliqué au quotidien local.

Quelques jours plus tôt, dans la même ville, des affiches électorales de la candidate PS aux régionales Najat Vallaud-Belkacem ont été dégradées le 25 mai avec des inscriptions insultantes («retourne au Maroc», «elle a perverti les enfants») envers l’ancienne ministre de l’Education nationale, qui a déclaré qu’elle porterait plainte.

Source à l’adresse RT France