Espionnage par la NSA : Paris dénonce un acte «extrêmement grave» mais qui «peut arriver»

Le détournement des systèmes de renseignements du Danemark par la NSA afin d’espionner des responsables européens sera dénoncé si avéré, avec des «conséquences en termes de coopération» avec les Etats-Unis, selon le secrétaire d’Etat Clément Beaune.

L’espionnage de responsables européens par les services américains aidés du Danemark serait «extrêmement grave» s’il était avéré, a estimé ce 31 mai le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, au lendemain des révélations de la télévision publique danoise. Le représentant du gouvernement français a affirmé ne pas connaître l’identité des Français qui auraient été espionnés.

«C’est extrêmement grave, il faut vérifier si nos partenaires de l’UE, Danois, ont commis des erreurs ou des fautes dans leur coopération avec les services américains […]. Et puis du côté américain, voir si en effet, il y a eu l’écoute, l’espionnage de responsables politiques», a-t-il déclaré sur France Info, n’écartant pas l’idée d’«en tirer les conséquences en termes de coopération» avec les Etats-Unis.

Ce genre de comportement, malheureusement, peut arriver

«On n’est pas dans un monde de Bisounours, donc ce genre de comportement, malheureusement, peut arriver, on va le vérifier», a-t-il également déclaré. «Il pourrait y avoir effectivement un certain nombre de protestations diplomatiques», a-t-il ajouté, mais même s’«il y a une enquête journalistique sérieuse, il faut d’abord vérifier l’exactitude des faits, l’étendue des faits, la gravité potentielle des faits», a insisté Clément Beaune.

Selon une enquête de la télévision publique danoise DR rendue publique le 30 mai, l’agence de renseignement des Etats-Unis (National Security Agency, NSA) a utilisé un partenariat avec l’unité de renseignement étrangère du Danemark pour espionner des hauts responsables des pays voisins, dont la chancelière allemande Angela Merkel et des responsables français.

Source à l’adresse RT France