Le colonel Assimi Goïta invité à un sommet de la Cedeao : «Cela va dans le sens de l’apaisement»

Pour Amadou Sadjo Barry, professeur de philosophie, l’invitation va dans le sens d’une recherche de solution politique au Mali qui ne peut se faire sans l’armée. Selon lui, aujourd’hui c’est l’armée qui assure la légitimité politique.

La Cour constitutionnelle malienne a déclaré, le 28 mai, le colonel Assimi Goïta chef de l’Etat et président de la transition censée ramener les civils au pouvoir. Le lendemain, Assimi Goïta s’est rendu à Accra, au Ghana, pour participer à un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cedeao. Amadou Sadjo Barry, professeur de philosophie au Cégep et auteur, fait pour RT France, le point sur la situation.

Source à l’adresse RT France