Algérie : une maison en forme de tour Eiffel provoque l’indignation d’un sénateur du FLN

Au coeur des montagnes de Kabylie, un homme a fait construire sa maison en forme de tour Eiffel. Diffusées sur les réseaux sociaux, les images de la construction ont suscité une polémique en Algérie, un sénateur du FLN appelant à sa démolition.

En Algérie, un ancien footballeur a décidé d’innover dans la construction de sa maison en la bâtissant à l’image d’une tour Eiffel, en plein cœur des montagnes de Kabylie, dans la région administrative de Tizi Ouzou (100km à l’est d’Alger). Un choix qui fait polémique dans l’ancienne colonie française. Selon le site TSA, la demeure de huit étages, d’une hauteur de 28 mètres, est située au cœur d’un terrain de 600 m2. Autour de la maison, une cour, une piscine, un stade et une aire de jeu sont en cours de finalisation.

Sur la toile algérienne, la publication des images de cette tour Eiffel a fait polémique, d’aucuns applaudissant «l’artiste», d’autres fustigeant une dénaturation du paysage kabyle. Mais la critique la plus politique est venue d’un sénateur du FLN, Benzaim Abdelouahab, qui a dénoncé un symbole colonial. «Les autorités locales doivent ordonner la démolition de ce symbole de fidélité au colonisateur […] Notre terre est libre et doit rester pure de toute manifestation de la colonisation», a-t-il écrit sur sa page Facebook, déclenchant d’innombrables moqueries. Certains internautes ont ainsi fait remarquer au sénateur que partant de ce principe, il faudrait alors démolir une partie de l’architecture algérienne, et notamment à Alger centre, riche en constructions héritées de l’époque coloniale.

Incarnation de l’universalité

Le propriétaire de la maison tour Eiffel a pour sa part d’autres projets. Il dit vouloir que sa propriété soit une «incarnation de l’universalité». Outre la référence à Paris, l’allée conduisant à la maison se veut une réplique de la Muraille de Chine et le sous-sol aménagé à la façon des pyramides égyptiennes, toujours selon TSA. Omar Ould Fella, entrepreneur de 50 ans, n’exclut pas de faire de sa maison un lieu touristique emblématique. Il a même déjà aménagé deux étages en musée où il expose, pour le moment, des maillots et des photos du club de football kabyle JSK.

Source à l’adresse RT France