Le Brésil autorise l’importation sous conditions des vaccins russe Spoutnik V et indien Covaxin

Le régulateur brésilien Anvisa a accordé le 4 juin une autorisation exceptionnelle d’importation de doses des vaccins anti-Covid russe Spoutnik V et indien Covaxin, dans des proportions limitées.

L’Anvisa, régulateur brésilien des médicaments, a autorisé le 4 juin l’importation et l’utilisation d’une quantité de doses de vaccin russe contre le Covid-19 Spoutnik V équivalente à 1% de la population des six Etats du nord-est du pays, qui en avaient demandé l’importation. La commande et l’usage de quatre millions de doses du vaccin indien Covaxin a également été validée.

L’Anvisa a en outre fixé des conditions à l’utilisation de ces doses : celles-ci ne pourront être administrées qu’aux adultes de 18 à 60 ans, à l’exception des femmes enceintes, des personnes souffrant de comorbidité, séropositives ou porteuses du virus de l’hépatite B ou C.

Autre condition : les lots utilisés au Brésil devront avoir été fabriqués dans des usines inspectées par le régulateur brésilien et analysés dans un laboratoire de l’institut de référence en santé publique du Brésil, la Fiocruz.

L’Anvisa avait initialement refusé d’importer le Spoutnik V, estimant manquer de données pour s’assurer de sa sûreté et de son efficacité. Les concepteurs du vaccin russe avaient menacé, en avril, d’attaquer le régulateur brésilien en justice pour diffamation.

Actuellement, les vaccins d’AstraZeneca (suédo-britannique), de CoronaVac (chinois) et de Pfizer/BioNtech (américano-allemand) sont utilisés au Brésil. Le vaccin de Johnson & Johnson (américain) a été autorisé mais n’est pas disponible dans le pays.

Selon l’AFP, 11% des 212 millions d’habitants du Brésil ont reçu deux doses de vaccin contre le Covid-19 à ce jour.

Source à l’adresse RT France