Inès Madani condamnée en appel à 30 ans de réclusion pour l’attentat raté de Notre-Dame en 2016

La djihadiste a été condamnée en appel à une peine de 30 ans de prison pour l’attentat raté aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame en 2016. Sa peine a été assortie d’une période de sûreté des deux tiers.

La djihadiste Inès Madani a été condamnée le 7 juin en appel à Paris à 30 ans de réclusion criminelle dont deux tiers de sûreté pour un attentat manqué aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame en septembre 2016.

La cour d’assises spéciale a confirmé la peine infligée en première instance à la jeune femme de 24 ans, mais en l’assortissant, cette fois, d’une période de sûreté, conformément aux réquisitions de l’avocat général.

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France