Quand Xavier Bertrand reprochait à Emmanuel Macron de ne pas se mettre «à portée de baffes»

«C’est pas le tout d’aller au contact. Il faut vraiment être à portée de baffes» : le 3 juin dernier, l’ancien ministre LR Xavier Bertrand livrait ses conseils au chef de l’Etat, à qui il reprochait de n’avoir pas vu venir la crise des Gilets jaunes.

Le 3 juin dernier, quelques jours seulement avant qu’Emmanuel Macron ne recoive une gifle lors d’un déplacement à Tain-l’Hermitage dans la Drôme, le président LR du conseil régional des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, lui avait glissé ses conseils sur RTL.

Se remémorant une visite du chef de l’Etat en novembre 2018 dans les régions du Grand Est et des Hauts-de-France, l’ancien ministre déplorait de façon imagée l’incapacité du président à prendre le pouls du pays : «Le président vient, il passe du temps. Jamais, à aucun moment il ne prend la mesure de la crise des Gilets jaunes qui va exploser. C’est pas le tout d’aller au contact. Il faut vraiment être à portée de baffes.»

Après la gifle reçue par Emmanuel Macron ce 8 juin, Xavier Bertrand – comme toute la classe politique – a immédiatement condamné le geste, qualifié d’«inacceptable». «Aucun désaccord politique ne justifiera jamais la violence. Le respect des institutions de la République et de ses représentants est un principe cardinal de notre vie démocratique», a-t-il déclaré sur Twitter.

Source à l’adresse RT France