«Marque satanique» : le RN scandalisé par une déclaration de Darmanin à son encontre

Lors d’une visite en Bourgogne-Franche-Comté pour soutenir le candidat LREM, le ministre de l’Intérieur a qualifié la possibilité d’une victoire du Rassemblement national dans la région «de marque satanique». Le parti de Marine le Pen est outré.

En déplacement le 10 juin à Dijon et à Clairvaux pour soutenir la candidature de La République en marche en Bourgogne-Franche-Comté pour les élections régionales, le ministre de l’Intérieur s’en est violemment pris au Rassemblement national (RN), selon des propos relayés par les quotidiens régionaux Le Bien public etLe Journal de Saône-et-Loire : «Au second tour, il y a la volonté que le Rassemblement national ne gagne jamais une région. On voit bien la marque satanique que représenterait une victoire du RN. Ce serait aussi des investissements en moins dans cette région. Si un territoire est dirigé par un parti extrémiste, pensez-vous que les investisseurs étrangers viendront davantage ? Non.»

A la suite de la publication de ces articles, la présidente du RN Marine Le Pen s’est interrogée sur les réseaux sociaux : «Ont-ils tous perdu la tête ?»

La tête de liste aux élections régionales des 20 et 27 juin en Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul, évoque un dérapage «très inquiétant» : «Quand le ministre des élections Gérald Darmanin dérape de manière très inquiétante et revêt la toge d’un inquisiteur. Et demain, le bûcher pour les vainqueurs ? Une violence verbale que rien ne saurait justifier dans une campagne électorale et dans un débat démocratique.»

Candidat à la direction du conseil régional Ile-de-France, Jordan Bardella constate qu’«après le RN à “chasser”, Marine Le Pen “ennemie à abattre”, voici la “marque satanique”». «Affolé par une déroute électorale imminente, ce gouvernement est devenu complètement fou ! Jean Castex doit maintenant rappeler ses ministres à l’ordre et à la déontologie», demande l’eurodéputé. 

Le député européen Gilbert Collard note pour sa part que «ça commence à devenir vraiment inquiétant sur le plan psychiatrique». «Vivement un exorcisme en 2022 !», s’exclame-t-il.

Le conseiller municipal RN de Pont-sur-Yonne – commune de Bourgogne-Franche-Comté – Romain Luboue considère qu’«en traitant le RN de satanique c’est 11 millions d’électeurs qui sont insultés». «Cette campagne aura été la plus insultante de l’histoire de France par un gouvernement en place, Emmanuel Macron s’il vous reste un peu d’amour pour les Français alors, faites taire vos ministres», exige l’élu local.

Le RN n’est pas le seul parti à avoir réagi. Le chef de file des députés de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a quant à lui ironisé, faisant un parallèle sur les accusations en complotisme qu’il a reçues après avoir tenu des propos polémiques : «Complotiste antisataniste ce Darmanin non ?»

Source à l’adresse RT France