Covid-19 : une agence fédérale de santé américaine prévoit une réunion d’urgence sur les vaccins

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont programmé une réunion d’urgence le 18 juin au sujet des inflammations cardiaques provoquées par les vaccins contre le Covid-19. Bien que rares, les cas se font plus fréquents.

Les Centers for Disease Control and Prevention ou Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui forment la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique aux Etats-Unis, ont annoncé le 10 juin qu’ils convoqueraient une «réunion d’urgence» de leurs conseillers le 18 juin afin de discuter des rapports plus élevés que prévu d’inflammation cardiaque à la suite de doses injectées de Pfizer et Moderna COVID-19. Seuls les vaccins à ARN messagers sont concernés. Bien que rares, l’augmentation des cas a poussé les CDC à se pencher sur leurs causes exactes.

A l’heure actuelle, selon CBS News, ce sont 226 cas qui ont été identifiés et qui pourraient correspondre à des cas de myocardites et de péricardites survenus à la suite des injections. Si la grande majorité des personnes atteintes se sont rétablies, 41 présentaient des symptômes persistants, 15 sont toujours hospitalisés et 3 sont en unité de soins intensifs.

Des effets secondaires ne touchant qu’une partie infirme des personnes vaccinées

Cependant, ils ne représentent qu’une infime portion des près de 130 millions d’Américains qui ont été vaccinés avec les vaccins à ARN messager de Pfizer ou de Moderna.

Tom Shimabukuro, l’un des responsables de la sécurité des vaccins d’un CDC, a déclaré que l’apparition des cas étaient pour la plupart «cohérentes» avec les rapports de rares cas d’inflammation cardiaque qui ont été étudiés en Israël et signalés par le département américain de la Défense plus tôt cette année.

L’agence fédérale qui regroupe les CDC va plus amplement étudier les données et les analyses des rapports avant la réunion d’urgence de ses propres conseillers la semaine prochaine, selon Tom Shimabukuro.

Source à l’adresse RT France